TEMPS DE LECTURE : 1 MINUTESLa confusion sexuelle: pour du vin sans pesticide

[AUDIO] La confusion sexuelle permet aux vignerons de lutter contre les parasites du raisin sans avoir recours à des pesticides. Près de Toulouse, plus de la moitié du vignoble de Fronton (vin AOC) utilise cette méthode éco-responsable.

 

Plus de la moitié du vignoble de Fronton (AOC) a recours à la confusion sexelle — Photo Kevin Figuier, Aparté.com

 

À Villematiers (Haute-Garonne), les associés du domaine Roumagnac ont fait le choix d’une viticulture durable. Sur l’ensemble du vignoble, des bandelettes imprégnées de phéromones femelles de l’eudémis ont été installées. Ce parasite peut altérer la qualité du raisin et le goût du vin. Élaboré par l’INRA dans les années 1970, la méthode de la confusion sexuelle permet de lutter sans pesticide contre ce papillon.

 

 

 

 

Écoutez les explications d’Alain Escarguel, oenologue et technicien au Conseil départemental de la Haute-Garonne.

C’est dans cette bandelette en plastique qu’est stocké la phéromone — Photo Kevin Figuier, Aparté.com

Article rédigé par Clément Gruin

Je me balade souvent avec mon appareil photo. Parfois, je l'utilise.

(A)parté pas si vite !

[#2 La photo de la semaine]

Rassemblement en Hommage à Samuel Paty, place du Capitole, à Toulouse (Haute-Garonne), dimanche 18 octobre …