TEMPS DE LECTURE : 4 MINUTESDéconfinement: masque obligatoire, barrage filtrant et gel désinfectant dans les transports à Toulouse

[Publication: 07/05/20. MàJ 15/05/20: avec les précisions du président de Tisséo-Collectivités sur la distribution de masques] Lundi 11 mai 2020, la France entre en phase de déconfinement. À cette date, Tisséo met en place des mesures pour lutter contre le Covid-19. Un siège sur deux interdit, gel hydroalcoolique à disposition, barrage filtrant des voyageurs, respect de la distanciation sanitaire et amende pour non-port de masque dans les transports en commun. Voici ce qu’il faut retenir.

Pendant le confinement, Tisséo recense en moyenne 35.ooo usagers quotidien du métro — photo Tisséo

 

Les mesures sont inédites. Dès le 11 mai, le quotidien des usagers du métro, du bus ou encore du tramway va être bouleversé. Pour ralentir la propagation du Covid-19, Tisséo va faire respecter la distanciation sanitaire sur l’ensemble de son réseau. Dans tous les modes de transport, un siège sur deux sera condamné au moyen d’un «adhésif pour interdire son utilisation», explique Tisséo. Sur les quais et stations de métro, «des marquages au sol sont déployés pour favoriser la distanciation». Dans une interview accordée à LCI, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne propose qu’en l’absence de respect de cette distanciation sanitaire «des contrôles et, pour ceux qui ne respectent ces règles, des sanctions» doivent être prévus. Sollicitée, la régie des transports publics explique que «des agents Tisséo [seront] déployés sur les réseaux afin de conseiller et faire respecter les consignes». 

Toujours dans le métro, le tramway ou les bus, le port du masque sera obligatoire sous peine d’une contravention de 135 euros. Une personne sans masque «pourra se voir refuser l’accès [au transport en commun]», prévenait de son côté le secrétaire d’État chargé aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, dans Le Parisien. Interrogé, Tisséo a répondu par courriel, le mardi 05 mai, qu’il n’y avait «pas de distribution de masque prévue». Finalement, «depuis le 11 mai les hôtesses et les agences se mobilisent pour que chaque voyageur en soit équipé», a tweeté, jeudi 14 mai, la régie publique. Alors pourquoi ce changement? Jean-Michel Lattes, président de Tisséo-collectivités, explique avoir «attendu [la] confirmation [du préfet] pour en parler». Ces 35o.ooo masques ne proviennent pas d’une commande réalisée par Tisséo mais par l’État. Toujours selon l’élu local, il «estime» que d’ici le lundi 18 mai «1o.ooo masques auront été distribués».

Par ailleurs, le nouveau projet de loi sur l’état d’urgence sanitaire étend le pouvoir de verbalisation «aux agents de sécurité assermentés dans les transports» pour constater l’infraction du non-port du masque. Dans l’agglomération toulousaine, seuls les «agents Tisséo» bénéficiant d’une assermentation tels que les contrôleurs pourront dresser un procès-verbal.

 

«Régulation des flux si nécessaire»

Avec 800 caméras de vidéosurveillance dans le métro, Tisséo va pouvoir en temps réel constater l’affluence et procéder, sous forme de barrage filtrant, à de la rétention temporaire des voyageurs. «Il n’est pas prévu de fermeture de station mais une régulation des flux en entrée de station si nécessaire», explique la régie des transports publics de l’agglomération toulousaine.

En plus des mesures renforcées de nettoyage et de désinfection des équipements, Tisséo va mettre à disposition dans les agences commerciales et stations de métro du gel hydroalcoolique. Il y a aura soixante points de distribution.

Pour les bus, l’accès au véhicule continuera par se faire par les portes du milieu tout comme la validation de votre titre de transport. La vitre de protection du conducteur sera levée et il sera impossible d’acheter un ticket à bord.

 

Derniers départs à 22h

Si le début de service des bus, tramway et métro se fait aux horaires habituels, les derniers départs, eux, se feront à 22h. Des horaires spécifiques seront appliqués pour le réseau de bus ainsi que pour le tramway.

Avec le confinement, le taux de fréquentation dans les transports en commun a chuté de plus de 9o%. Sur le réseau métro, cela représente «environ 35.ooo [personnes] contre 45o.ooo habituellement», fait savoir Tisséo. Quant au taux de service métro-tram-bus, il est, pendant la période de confinement, de l’ordre de 4o% et devrait atteindre les 75% pour le premier jour de déconfinement.

 

// Pour aller plus loin: En Aparté avec … Jean, agent de nettoyage pendant le confinement

Article rédigé par Kevin Figuier

Sur les Internet et sur papier – Rédacteur en chef Aparté.com

(A)parté pas si vite !

[#2 La photo de la semaine]

Rassemblement en Hommage à Samuel Paty, place du Capitole, à Toulouse (Haute-Garonne), dimanche 18 octobre …