TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESLes championnats du monde de lévriers à Toulouse

Les 2, 3 et 4 septembre 2016, le cynodrome de Sesquières accueillait les championnats du monde de lévriers. Environ deux-cent-cinquante chiens se sont retrouvés pour comparer la puissance de leurs papattes sur une piste ovale. Un événement idéal pour la rentrée d’Aparté.

302A9847

Pas le moment d’être un chat – Photo : Philémon Barbier

Vieille activité qu’est la course de lévriers. En France, la première fût organisée en novembre 1879, et depuis c’est le même rituel : on met les chiens dans des boîtes, on fait avancer un leurre, on ouvre toutes les boîtes en même temps et c’est parti pour quelques hectomètres de course endiablée. La légende veut que le leurre soit parfois un lièvre, un vrai de vrai, « mais jamais en France » me promet-on dans les tribunes. En effet, c’est seulement un bout de plastique que les lévriers poursuivent à toute allure sur 347m, tiré par un moteur thermique faisant le tour du circuit. Habile.

Un sport qui a du chien

Affutés comme des sportifs de haut niveau, les (environ) 250 lévriers qui ont fait le déplacement se sont départagés pendant trois jours. Comme les humains : des séries, des finales et demi-finales se sont succédé durant le championnat. Les catégories correspondent aux races, et comme aux Jeux Olympiques on sépare les mâles et les femelles. Sachez donc qu’une bonne levrette fait un effort d’environ 21 secondes sur 347m, ce qui est à peu près le même temps que son mari le lévrier.

Contrairement aux courses hippiques, peu de paris dans le monde canin. En tout cas, pas pour les championnats du monde, où seules la passion et l’adrénaline de la course animaient le cœur du public. Public relativement peu nombreux pour un championnat du monde : les courses commençant à 7h00 du matin pour éviter les grosses chaleurs, la foule n’était pas au rendez-vous.

Et comme dans tout sport, sur les douze nations représentées, c’est les allemands qui gagnent à la fin.

 

 

On vous propose d’admirer les photos de Philémon en écoutant le petit reportage audio enregistré dimanche matin, lors de la demi-finale en catégorie Whippet.

 

  • Dernier virage ©Philémon Barbier
  • Et je couuuuurrrssss, je me raccroche à la viiieee ©Philémon Barbier
  • Sortie de boite ; le départ ©Philémon Barbier
  • Vitesse ©Philémon Barbier
  • Le premier arrivé à gagné ©Philémon Barbier
  • Juste avant l'arrivée ©Philémon Barbier

 

 

Article rédigé par Pierre Collas

Rédacteur en chef d'Aparté.com since septembre 2015, ex-dictateur de Good Morning Toulouse, ex-etudiant modèle à l'UT2J, ex-cycliste au GSC Blagnac. Actuellement étudiant à l'école de journalisme de Toulouse et livreur de junk food pour Deliveroo, également marathonien à ses heures perdues. Aime les hiboux et les chansons de Raphaël.

(A)parté pas si vite !

Déconfinement: masque obligatoire, barrage filtrant et gel désinfectant dans les transports à Toulouse

[Publication: 07/05/20. MàJ 15/05/20: avec les précisions du président de Tisséo-Collectivités sur la distribution de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *