TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESRAVE ON après la sieste avec Fall Industry

Les Siestes Électroniques c’est vraiment très bien, et en OFF il se passe des trucs super aussi. Par exemple la rave organisée par Fall Industry au Plat-Up ce vendredi 24 juin, ça va être fou !

13308558_1117357404981610_5174948206407424326_o

La dernière fois que FALL INDUSTRY nous a invités à une soirée, on n’a pas été déçus ! On a dansé dans la majestueuse Chapelle des Carmélites, fait de belles photos et blasphémé bien comme il faut. Vous pouvez lire, regarder et écouter notre report multidimensionnel ici pour être bien sûrs.

Fall Industry nous, pour être honnête, on connaissait pas trop, la techno c’est pas notre spécialité. Par contre faire la fête dans des lieux improbables ça c’est notre truc, et le collectif se décarcasse pour en trouver. Cette fois-ci rendez-vous est donné au Plat-Up, un hangar de quelques 1 200 m² qui accueille ce genre d’événement pour la toute première fois. Même pas peur.

13391387_1121687571215260_3359706554369410050_o

Ouais, pas dégueu

La techno c’est pas notre spécialité mais quand même, on vit au XXIème siècle. On a internet. Quand on nous dit qu’il y aura un DJ résident du Berghain on comprend que c’est pas de la rigolade. Et en plus d’Internet on a des oreilles. On a écouté cette Boiler Room d’Answer Code Request et on sait déjà qu’on va passer trois heures en transe, à frétiller de bonheur ! Le reste du line-up n’est pas triste non plus : les collectifs toulousains seront à l’honneur avec Psaum de La Chinerie, Ken Aki d’Overdrive et Tom Barretta de Fall Industry.

Photo : Samy Chafa

Coucou les lasers nineties – Photo Samy Chafa

Pas l’ombre d’un doute : cette nuit sera complètement dingue. On vous le garantit et on vous conseille vivement de prendre vos tickets en prévente ici, c’est 10 balles et ça les vaut.

Toutes les infos ici.

Article rédigé par Camille Mathon

Ex-présidente des cocottes, féministe et végétarienne. J'explore le monde sur mon vélib le jour et les cultures souterraines la nuit.

(A)parté pas si vite !

Germaine Chaumel: une photographe à l’oeil humaniste

Le conseil départemental de la Haute-Garonne met à l’honneur, dans une double-exposition gratuite, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *