TEMPS DE LECTURE : 1 MINUTESPremière soirée mouvementée à Rio Loco

Cet article a été publié il y a 6 ans. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète.

Nuit Debout, la Coordination des intermittents précaires (CIP), le Droit Au Logement (DAL) et des membres du collectifs « Y’a pas d’arrangement » ont occupé mardi 14 juin au soir la grande scène du Rio Loco. Le festival organisait une soirée privée avant l’ouverture officielle du festival mercredi 15 juin.

IMG_8534

Sous les projecteurs – Photo Marie Desrumaux

Les militants mobilisés depuis plusieurs semaines contre la « Loi travail et son monde » étaient, ce mardi 14 juin, sur la scène du Rio Loco à la prairie des Filtres afin de défendre la situation des intermittents du spectacle. Réclamant le droit à la liberté de parole et à chacun de s’exprimer, ils n’ont pourtant pas laissé parler le directeur du festival, Hervé Bordier, venu s’exprimer sur la situation « comme en 2014 (…) si les militants n’ont pas quitté la scène nous serons dans l’obligation d’annuler à nouveau cette soirée » tente-t-il d’expliquer au micro sous les sifflets des manifestants.

« Non mais attend je t’explique » – Photo William Wartel

À part quelques invités de la soirée mécontents de l’annulation du concert et les chants habituels (cf « nos vies, nos vies, valent plus que leurs profits !« ) le calme a marqué cette soirée printanière.

Ballon debout – Photo William Wartel

Poing debout – Photo William Wartel

 

Cet article a été publié il y a 6 ans. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète.

Article rédigé par Pierre Collas

Rédacteur en chef d'Aparté.com since septembre 2015, ex-dictateur de Good Morning Toulouse, ex-etudiant modèle à l'UT2J, ex-cycliste au GSC Blagnac. Actuellement étudiant à l'école de journalisme de Toulouse et livreur de junk food pour Deliveroo, également marathonien à ses heures perdues. Aime les hiboux et les chansons de Raphaël.

(A)parté pas si vite !

Qui nous protège de la police ?

[#7 La photo de la semaine]

Cet article a été publié il y a 1 an. Il commence à dater mais …