TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESJean-François Zygel, le pianiste officieux de Toulouse

En 2016, le nom du célèbre pianiste figure cinq fois sur la programmation de l’Espace Croix-Baragnon. S’il s’est déjà produit à trois reprises cette année, deux dates (9 mars et 6 avril) restent à saisir. Aparté a décidé de profiter de l’occasion pour rendre un bref hommage à ce personnage d’exception.

Zygel au festival Toulouse d'été - Crédit image Toulouse d'été

Zygel au festival Toulouse d’été – Crédit image Toulouse d’été

L’habitué des lieux

De Toulouse, il a fait une seconde résidence. Les exemples ne manquent pas. Jean-François Zygel se produit chaque année avec l’Orchestre du Capitole, accompagne les films muets du Théâtre National de Toulouse et est régulièrement l’invité de l’Espace Croix-Baragnon depuis 12 ans. Sans oublier ses participations au festival Toulouse d’été.

Le dernier concert à Croix-Baragnon

C’était un soir morne et pluvieux que la température glaciale avait rendu encore plus sombre. Nous sommes le 10 février. Jean-François Zygel s’apprête à jouer à l’Espace culturel Croix-Baragnon situé dans la rue du même nom. Quelques personnes pénètrent lentement dans l’enceinte du bâtiment, prêtes à s’imprégner de l’atmosphère tamisée de la « salle bleue » où se produira l’artiste. Après quelques minutes de patience, les lumières s’éteignent pour lui laisser place. D’allure sereine et d’un pas décontracté, il s’installe comme s’il était chez lui. Au programme de la soirée : un hommage à Edvard Grieg, compositeur norvégien de la période romantique. Cela ne vous dit peut-être rien, mais vous en avez probablement déjà entendu (Cliquez ici). D’ailleurs, c’est un peu ça l’esprit Zygel : vous faire (re)découvrir des grands compositeurs qu’on adore déjà sans le savoir. Retour à la « salle bleue ». D’un ton tranquille et presque nonchalant, ses premiers mots sont les suivants : « Bonsoir. Il pleut sur Toulouse…mais il neige en Norvège ». S’en suit aussitôt un air dont les sonorités évoquent une légère tombée de flocons. Étant donné les circonstances, était-il possible de faire plus classe ? Le concert s’est alors déroulé entre morceaux finement choisis (reprise de thèmes de Grieg mêlés à des compositions personnelles) et commentaires sur la vie et l’œuvre du compositeur. Et tout s’est réchauffé.

Jean-François Zygel, l’homme qui vous invite à la musique – Crédit image Gaëlle Sonnier

Zygel : artiste et pédagogue

Jean-François Zygel, ça n’est pas que de l’élégance, c’est aussi l’ouverture aux autres. L’homme peut se targuer de sa virtuosité, mais sa démarche est résolument altruiste. Vous l’avez peut-être aussi aperçu sur France 2 l’été dans « La boîte à musique », émission où il présente les plus belles œuvres de la musique classique et contemporaine. Cette activité, il la conjugue notamment avec ses « Nuits de l’improvisation » désormais exportées dans le monde entier. Bref, son parcours se définit probablement par l’expression d’un talent sublimé par le sens du partage avec le public.

Vous pouvez encore profiter de sa présence le 9 mars et le 6 avril où il s’attaquera respectivement à Rachmaninov et Satie. Tout un programme.

Article rédigé par Thibault Grimaldi

(A)parté pas si vite !

[FILM] «Délicatessen», de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet

Le confinement dure depuis plus de deux semaines. Si votre stock de rouleaux de papier …