TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESBonané

Cet article a été publié il y a 6 ans. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète.

Bonnes résolutions

cocotte noel

Techniquement, un 1er janvier ne change absolument rien. La météo suit un cours logique par rapport aux jours précédents, le gros rhume que vous avez attrapé à Noël est toujours là, pareil pour les kilos superflus consommés chez mamie. De là à dire que le nouvel an est une construction sociale, il n’y a qu’un pas. Et pourtant, malgré une logique absente, on a toujours l’impression qu’une nouvelle année est le bon moment pour un nouveau départ et/ou de bonnes résolutions et/ou faire quelques réajustements dans son quotidien.

Chez Aparté, on n’aime pas trop le mainstream, ce qui est le cas des bonnes résolutions, du coup on n’en prendra pas. De même qu’on ne répétera pas la sentence assassine et un peu crétine qui tourne un peu partout : « ouf, 2015 c’est fini », référence certaine à quelques événements dramatiques qu’ont subis notre pays et plusieurs régions du monde depuis le 1er janvier 2015. Ça fait toujours beaucoup plus chic de parler de ce qui va mal, ça fait surtout plus sérieux, et on se demande un peu pourquoi. Rappelez-vous que pour chaque actualité grave et triste qui a lieu en ce bas monde, on peut vous trouver dans le même temps au moins une dizaine d’événements pleins de joie et de fleurs qui se déroulent dans un autre point du globe. Mais c’est bien connu, on ne parle pas des trains qui arrivent à l’heure (qui sont pourtant plus de 90% à la SNCF, c’est pas mal quand même).

Alors ?

Alors non, on ne fera pas partie des déclinistes-pessimistes professionnels qui passent leurs journées à raconter que le monde va mal et que ce sera de pire en pire. Déjà parce que c’est faux, et surtout car ce n’est pas le genre de la maison. Même s’il faut bien avouer qu’un article intitulé « La France ne survivra pas au 21ème siècle » sera toujours plus vendeur et rentable que « En Aparté avec les fans de Johnny Hallyday ». Sachez, chers lecteurs éclairés, que chez Aparté tout est fait maison avec amour et sans salaire, du coup on s’en fiche un peu de la course aux audiences (même si on est très heureux que vous soyez super nombreux à nous lire, parce que bon, on n’est pas de bois tout de même).

Bref chez Aparté, on continuera à regarder le verre à moitié plein en 2016. Sans occulter les actualités moins reluisantes que l’on se fera un plaisir de traiter avec un point de vue audacieux. On tâchera de vous rappeler au quotidien que vivre (et qui plus est dans une ville comme Toulouse) à notre époque est tout de même une chance inouïe qu’on serait bien bête de ne pas saisir.

Que votre année soit belle,
Amour sur vous.

PS : les publications reprennent demain lundi, vive la rentrée ! (message subliminal pour les membres de la rédaction : au boulot)

PS² : [aucun rapport] un bon mot entendu dans une rue Montpelliéraine sur la mauvaise météo du 1er janvier : « C’est un jour de l’an terne, on aura un Pâques beau »,
À méditer.

PS3 : Je retire tout ce que je viens de dire, le monde c’est de la merde et ça ira de pire en pire : Michel Delpech est mort pendant que j’écrivais ce papier. Tout va mal ma bonne dame.

Cet article a été publié il y a 6 ans. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète.

Article rédigé par Pierre Collas

Rédacteur en chef d'Aparté.com since septembre 2015, ex-dictateur de Good Morning Toulouse, ex-etudiant modèle à l'UT2J, ex-cycliste au GSC Blagnac. Actuellement étudiant à l'école de journalisme de Toulouse et livreur de junk food pour Deliveroo, également marathonien à ses heures perdues. Aime les hiboux et les chansons de Raphaël.

(A)parté pas si vite !

Le millième article

Cet article a été publié il y a 6 ans. Il commence à dater mais …