TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESWelcome to Hell(fest) : Headbangs et crucifiction

La journaliste Sofie Von Kelen et l’auteur de bande dessinée Johann Guyot nous proposent une immersion totale dans le plus emblématique des festivals Metal français : le Hellfest. Dissection sans anesthésie.

welcome_to_hellfest_01

L’histoire de Welcome To Hell(fest) commence quand Sofie von Kelen, journaliste à l’Avis des Bulles propose à son ami Johann Guyot, auteur de bandes dessinées de l’écurie Croc en Jambe (maison d’édition anciennement toulousaine), de réaliser un carnet de voyage sur le Hellfest, l’un des plus grands festivals de métal d’Europe.

Les deux auteurs vouent un amour inconditionnel au Metal. On se souvient notamment de BD, Vinyles et Headbanging où Johann Guyot nous racontait déjà ses tribulations de fan de musiques extrêmes. Sofie Von Kelen quant à elle est également auteure de nombreuses critiques musicales et prépare un livre sur l’histoire du Heavy-Metal.

welcome_to_hellfest_05

Survie en milieu hostile

Tous les ans au milieu du mois de Juin, la riante bourgade de Clisson (Loire Atlantique) est envahie par des hordes de métalleux. Cultivant une image vaguement satanico-militaro-gore, le Hellfest a été ces dernières années le centre de vives polémiques. On découvre dans ce livre que le festival est également le lieu de beaucoup de second degré et d’autodérision. L’album contient à la fois des éléments dessinées par Johann Guyot à la manière d’un carnet de voyage (les auteurs se mettant en scène) et des textes de Sofie Von Kelen sur les groupes. On découvre ainsi la faune du festival avec ses armées de chevelus, ses cohortes de femmes dénudées et son avant-garde d’exhibitionnistes éthylés. On apprend également que la vie de musicien Metal n’est pas un long fleuve de bière tranquille et que certains ont bien eu la vie chaotique que leur apparence laisse présager.

welcome_to_hellfest_02

Une œuvre réussie quoiqu’un peu répétitive

Le style de Johann Guyot est tantôt caricatural quand il décrit ses propres aventures ou les us et coutumes du festival, tantôt plus réaliste quand il croque les groupes en train de jouer. Dans les deux cas le trait est très juste. Ces deux styles montrent à la fois la puissance du Metal et ses aspect parfois plus caricaturaux, ainsi que toute la dose de premier, second et troisième degrés qui va avec. Guyot, avec un trait généralement propre à la bande dessinée d’humour, est passé expert dans la dérision bienveillante de ses congénères et de lui même.

L’œuvre est émaillée de textes de Sofie Von Kelen qui retracent l’histoire de certains groupes, reprennent leurs propos en interview ou donne tout simplement son avis sur la prestation de ces derniers dans un style toujours plein de vie et très Rock ‘n’ Roll. Pour le coup, on regrettera la disparité de la répartition des textes qui sont presque absents de la dernière partie du livre.

Globalement, c’est peut-être un peu dommage que l’on ait affaire à un carnet de bord, avec principalement une succession d’anecdotes, plutôt qu’à un carnet de voyage et que la narration ne soit pas plus évolutive. On ne se plaindra pas de la longueur de l’œuvre (144 pages), au contraire, mais cela contribue à mettre en avant son aspect répétitif.

welcome_to_hellfest_04

Réenchanter le monde

Quoi qu’il en soit, le metalleux hirsute comme le béotien lambda y trouveront leur compte et passeront un très bon moment avec cet ouvrage confectionné par deux experts des musiques amplifiées. Un tome 2 semble prévu, alors n’hésitez pas à sacrifier quelques CDs de Lisa Monet ou de B2oba à la gloire de Satan pour qu’il sorte le plus rapidement possible !

Welcome to Hell(fest), de Johann Guyot et Sofie von Kelen (éditions du Blouson Noir et éditions Croc-en-Jambes) est disponible à Gibert Joseph ou en VPC sur Amazon et Fnac.com

Plus de Metal sur Aparté.com :

Article rédigé par Arthur

(A)parté pas si vite !

Germaine Chaumel: une photographe à l’oeil humaniste

Le conseil départemental de la Haute-Garonne met à l’honneur, dans une double-exposition gratuite, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *