TEMPS DE LECTURE : 4 MINUTESRallye-enquête : dans la tête de Stéphane Furlan

Dans le cadre du Festival Toulouse Polars du Sud, un rallye-enquête a conduit samedi 10 octobre plus de 560 participants du Museum d’Histoire Naturelle au Forum de la Renaissance. Aparté a rencontré Stéphane Furlan, auteur du rallye-enquête, pour en comprendre les secrets de fabrication.

Stéphane Furlan, auteur du Rallye-enquête 2015.

Stéphane Furlan, dans le jardin japonais à Toulouse | Photo Maxime Reynié,  Aparté.com

 

Stéphane Furlan prend cette année la relève de Benoit Séverac pour écrire le rallye-enquête du Festival Toulouse Polars du Sud. « Sanglante équation dans la Ville rose » a entrainé plus de 560 enquêteurs en herbe dans les rues de Toulouse. Ils se sont lancés sur les traces d’un chercheur en Histoire assassiné peu après avoir découvert une vérité cachée.

Les participants ont reçu des fiches d’enquête pour retrouver le coupable. « Le but du jeu est de savoir si sa mort est liée aux résultats de ses recherches ou à son histoire personnelle et à ses proches », explique Stéphane Furlan. Comment s’y est-il pris pour rédiger le rallye ?

Une nouvelle façon de concevoir une histoire

Si le rallye-enquête s’appuie sur un scénario, avec des personnages, l’exercice diffère très nettement du roman. L’organisation du rallye suppose de nombreuses contraintes logistiques. Alors que dans un roman « tout est ouvert », ici la « finalité n’est pas la même », justifie Stéphane Furlan.
« Il faut que ça tienne dans une après-midi, que ce soit accessible à tout le monde, que ce ne soit pas trop long ». L’auteur toulousain a commencé à écrire l’enquête à Noël et l’a finalisé en juillet. Le rallye a ensuite été testé par les organisateurs.

Toulouse scène de crime

Outre la contrainte de temps, organiser un rallye suppose l’élaboration d’un parcours logique. « L’enchainement des lieux ne doit pas conduire les participants d’un bout à l’autre de la ville », déclare Stéphane Furlan. Il s’est lui-même rendu sur les lieux pour effectuer le circuit. « Cela m’a permis de me balader et de revenir dans certains lieux qui sont intéressants et de trouver des choses que je n’avais pas remarqué ».

Stéphane Furlan: « Là où je me suis amusé dans le rallye-enquête c’est que j’ai intégré des personnages qui sont dans mes bouquins ».

Tout en respectant le rythme d’une énigme à résoudre par étape, il a pu intégrer dans son enquête des lieux qu’il affectionne. Il a néanmoins fallu respecter les impératifs de l’énigme, très liée au passé. « Comme cette énigme est écrite par un auteur vieux de quatre siècles, il fallait que les lieux existent déjà. Cela réduit le champ d’investigation », complète l’auteur. Il fallait enfin s’assurer que les lieux en question étaient libres le 11 octobre.

Une expérience ludique tant pour l’auteur que les participants

Qu’il s’agisse des enquêteurs en herbe ou de l’auteur, le plaisir est partagé. « Je me suis pris au jeu », avoue Stéphane Furlan, quand on lui demande si l’exercice lui a plu. « Là où je me suis amusé dans le rallye-enquête c’est que j’ai intégré des personnages qui sont dans mes bouquins », poursuit-il.

Les participants ont ainsi pu retrouver les personnages de Ville rose sang, roman pour lequel Stéphane Furlan a reçu le Prix de l’Embouchure 2014, prix qui récompense chaque année un roman policier dont l’intrigue se déroule dans le Sud-Ouest ou un auteur originaire de cette région.

Rien ne sert de courir

Attention cependant à ne pas se précipiter. « Je pense que des gens vont le prendre comme une course, c’est effectivement un jeu, mais j’aimerais que les personnes le prennent aussi comme un moment à vivre, une aventure, et se laissent porter par l’imaginaire que je leur propose », déclare l’auteur du rallye.

Il espère que ce « Cluedo géant » aura permis aux participants de « découvrir la ville avec un autre regard ».

Article rédigé par Mélanie Volland

(A)parté pas si vite !

En Aparté avec … El Gringo, (très) jeune dessinateur

Bientôt majeur, le Toulousain El Gringo publie sur son compte Instagram ses dessins axés sur …