TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESVIDEO. À Toulouse, deux manifestations aux esprits si différents

Screen shot 2014-11-24 at 11.00.42Nouveaux débordements en marge des manifestations ce samedi à Toulouse. Cela fait un mois que, chaque semaine, les commerçants de l’hyper-centre ferment le rideau, et que l’agressive odeur des gaz lacrymogènes prend possession des principales artères de la ville rose. Ce 22 novembre n’a pas échappé à la règle : deux cortèges sociologiquement très similaires contre les violences policières ont à nouveau marché sur la ville rose, l’un le matin, l’autre l’après-midi. Deux cortèges aux déroulés pourtant si différents. Reportage.

Matin. Le premier cortège, composé de militants pacifistes de différentes mouvances politiques, syndicales, et associatives de la gauche de la gauche comme Sud Solidaires, le Parti Communiste Français (PCF), ou encore le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) s’est regroupé aux environs de la place Jeanne d’Arc. Destinée à rendre hommage à Rémi Fraisse, à dénoncer les violences policières et le très contesté barrage de Sivens, la manifestation a marché dans le calme, encadrée par un léger dispositif policier, jusqu’à la préfecture de Haute-Garonne. Cette manifestation dans laquelle se sont rassemblées environ 450 personnes a partiellement obtenu gain de cause : une délégation a été reçue par le préfet afin d’entendre leurs revendications.

Après-midi. A 15h, seconde manifestation. Cette fois-ci non-déclarée en préfecture, le cortège qui se voulait pacifiste était composé d’écologistes, de zadistes, de clowns, de quelques représentants des principales forces syndicales, mais également d’une minorité de militants violents (notamment de black blocs) et de personnes externes à la manifestation venues semer le désordre. Cette seconde manifestation a abouti à 16 interpellations et deux blessés côté forces de l’ordre. Des dégradations (vitrines, distributeurs automatiques) ont été constatées dans le quartier de Saint-Cyprien.

Pour en savoir plus, lire : À Toulouse, manifestation non-déclarée et chaos policier

Article rédigé par Pablo Tupin-Noriega

Photojournaliste, rédacteur en chef multimédia.

(A)parté pas si vite !

[VIDEO] Retour sur le Carnaval 2015 en musique et en images

Le Carnaval de Toulouse a battu son plein ce samedi 4 avril au soir. Environ …