TEMPS DE LECTURE : 1 MINUTESToulouse, 96e commémoration du 11-Novembre : nécessaire mais rasoir

PORTFOLIO. La 96e commémoration officielle de l’Armistice a eu lieu ce mardi à Toulouse… dans une certaine platitude. Présidée par le maire Jean-Luc Moudenc (UMP), la cérémonie a débuté dans la salle du Conseil municipal au Capitole, pour se poursuivre solennellement devant le Monument aux Morts, en présence du préfet de Haute-Garonne, Pascal Mailhos, et du général de la 11e Brigade parachutiste, Olivier Salün.

Sans fausse note, la célébration du 96e anniversaire de l’Armistice de 1918 (et non de 1914, comme voulait le faire croire La Voix du Midi) a été ponctuée par les immanquables remises de médailles, et par des lectures de textes sur les « Poilus » par de jeunes enfants. S’en sont suivies d’autres lectures, cette fois moins intéressantes, de communiqués officiels, rythmées par les fanfares militaires présentes sur place — sûrement pour occulter le côté assommant. À la clôture, les officiels sont passés dans les rangs pour féliciter les militaires, restés droits comme des piquets.

En clair, une cérémonie identique aux 95 précédentes, trop longue, officielle, tenue dans la platitude et l’ennui le plus total. Espérons qu’en 2015, les autorités viendront agrémenter cette cérémonie nécessaire, liée au devoir de mémoire, d’une touche d’originalité.

La Première Guerre Mondiale avait coûté 189 249 vies à la région.

  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin
  • © Pablo Tupin

 Photos et texte : Pablo Tubin

Article rédigé par La rédaction Aparté.com

(A)parté pas si vite !

Les stands du marché de Noël à Toulouse : le best of

Ça fait pas de mal de rêver. À l’approche de Noël, la rédac’ a fait la …