TEMPS DE LECTURE : 4 MINUTES« H6M2 », l’irrévérencieux petit frère d’Henri VI

H6M2, c’est une forme courte issue de la pièce Henri VI de Shakespeare, mise en scène par l’audacieux Thomas Jolly dans sa totalité (un cas sans précédent en français), et qui retrace pas moins de 150 ans de règne en 18 heures. La pièce est programmée du 01 au 12 octobre au TNT. En guise de mise en bouche, on vous parle de ce petit frère irrévérencieux.

3A5C3758

Résumer le premier cycle d’Henri VI en 45 minutes et sur 6m2, il fallait y penser. C’est ce que Thomas Jolly a demandé à Damien Avice, Bruno Bayeux, Flora Diguet et Manon Thorel, quatre des comédiens de la Piccola Familia, sa compagnie de théâtre. Il est comme ça Thomas, d’après Flora, ça fait partie du travail de construction. Plutôt que chacun des 21 comédiens ne potasse l’Histoire d’Angleterre, de France ou d’ailleurs, Thomas Jolly fait des mini-commandes, pour éclairer certains points et partager toute cette science avec toute sa compagnie.

Et avec le public, dans le cas de H6M2.

Une bande-d’annonce de la pièce Henri VI, 18 heures au compteur

Le défi était donc de récapituler 8h30 de spectacle en 45 minutes et sur 6m2. Alors là, cher lecteur, tu te dis « mais elle l’a déjà dit, elle est un peu nulle la nouvelle d’Aparté ». Mais en fait, dans deux minutes, tu vas te taper le front en t’écriant « Eurêka, j’ai compris le titre ». Ca y est ? Bravo. H6, ça veut dire « Henri 6 », mais 6M2, ça fait « six mètres carrés », du coup, savante trouvaille, le concept est condensé dans le titre. C’est beau.

H6M2, en plus d’être une expérimentation très pédagogique, est aussi un teaser, une bande-annonce d’Henri VI. Dix-huit heures de pièce, ça fait un peu peur. Shakespeare, il est plutôt sympathique, on en a tous entendu parler à l’école, mais de là à aller s’enfermer dans le TNT pendant des heures et des heures, il ne faut pas pousser. Mais en fait si, le résultat est prometteur.

Mardi, dans le hall de l’Arsenal, on a vu quatre boules d’énergie courir, bondir partout, tout en racontant comment Henri V est mort, comment son fils devient roi à neuf mois et comment tout le monde convoite son trône (tu vois, Thomas, moi je le résume en une phrase le cycle un).

Dès les premières minutes, les quatre comédiens livrent la notice du spectacle : un vêtement ou accessoire correspond à un personnage, qui seront tous incarnés indifféremment par les quatre comédiens. Ce procédé, issu du théâtre forain et de la tradition de la Commedia dell’Arte, n’a pas attendu la Piccola Familia pour fonctionner, mais il faut reconnaître qu’il est très bien exécuté et parfaitement adapté à cette forme foraine, de plein air, hors les murs.

Henri VI et une demi-douzaine de complots fomentés

L’effet est immédiat, le public rit et tente de suivre ce résumé parodique et jubilatoire de tout un pan d’Histoire. Tout s’enchaîne très vite, on voyage entre la France et l’Angleterre en un clin d’œil. Henri VI a 14 ans, il redonne ses droits à Richard Plantagenet. Henri VI a 18 ans, il est couronné. Henri VI, quelques années plus tard encore se marie avec une belle angevine, Marguerite d’Anjou et, entre-temps, une demi-douzaine de complots ont étés fomentés, quelques guerres menées et Jeanne d’Arc n’a pas fait long feu.

Flora Diguet joue le rôle de Jeanne d’Arc dans « le grand frère », ravie d’avoir contribué à l’élaboration du petit frère. Elle insiste d’ailleurs sur ce terme. H6M2, c’est vraiment le sale gosse qui se moque d’Henri VI, le monstre sacré. Mais la moquerie reste affectueuse, après tout, les deux formes font partie de la même petite famille.

Sur le petit plateau, Jeanne d’Arc, emperruquée de bleu, demande conseil au Petit Jésus et vante l’intégrité de son hymen, dans le public, on rit aux larmes. Les bons mots et les corps sautillants se mêlent, c’est drôle, c’est intelligent, c’est enrichissant.

45 minutes plus tard, nous quittons le hall de l’Arsenal, réjouis et pas peu fiers d’avoir saisis une partie des subtilités des intrigues d’Henri VI.

La mission de teaser est remplie, avec un petit frère comme celui-ci, il ne doit pas être si austère Henri  VI.

 

Photo © Kevin Figuier

Article rédigé par Mathilde Durand

(A)parté pas si vite !

Déconfinement: masque obligatoire, barrage filtrant et gel désinfectant dans les transports à Toulouse

[Publication: 07/05/20. MàJ 15/05/20: avec les précisions du président de Tisséo-Collectivités sur la distribution de …