TEMPS DE LECTURE : 7 MINUTES50 bonnes raisons d’aimer l’université du Mirail

Ça y est, c’est la fin de l’année ! Alors que certains partent déjà en vacances, d’autres vont bientôt connaitre le plaisir de revenir pour les rattrapages (bon courage les gars !). Chez Aparté.com, on n’est pas tous à l’Arsenal, du coup quand on a vu cet article sur les bonnes raisons d’aimer l’UT1, on a eu envie d’en faire un aussi pour l’Université de Toulouse II – le Mira…— Jean-Jaurès. Nous aussi on peut être fier de notre fac ! Allez viens, on est bien !

Mirail

1) Parce qu’on a la plus belle, la plus grande, la plus complète et merveilleusement merveilleuse BU de la ville. Oui on l’aime à ce point notre BU. Elle serait sûrement submergée par les étudiants d’autres facs (n’est-ce pas futurs médecins ?), s’ils osaient prendre le métro jusqu’au Mirail.

2) Parce qu’en plus de cette super BU, on a une bibliothèque spécialisée par département.

3) Et ce qui est génial avec ça, c’est que tu as toujours une place pour étudier !

4) Parce que chaque département a son propre foyer. Et ces foyers ont chacun leur identité : rythmes latinos pour la Peña (Espagnol), peintures aux murs et BD à libre disposition en Histoire–Histoire de l’art, friperie à la Kazbah (Économie-Sociologie)…

5) On y trouve le café à 30c ! Et les noodles à 60c !

6) Parfois tu te rends en bâtiment de langues juste pour te procurer The Mariner, journal satirique publié par le foyer d’anglais.

Le dernier Mariner, qui balance fort sur le changement de nom de l'université
Le dernier Mariner, qui balance fort sur le changement de nom de l’université

7) Parce que tu peux venir en pyjama sans que ça ne dérange personne, d’ailleurs personne ne s’en rendrait compte (faudra quand même affronter le métro). Comme au McDo, vous “venez comme vous êtes » !

8) Tu as déjà vu des gens déguisés en chevaliers se taper dessus avec des épées, ou se balader en toge romaine.

9) Tu vois fréquemment des funambules, jongleurs, et même des mecs faire du drapé aérien suspendus à l’Arche.

10) Tu vas avoir un campus entièrement neuf d’ici 2 ans. Pas rénové, NEUF.

Le nouvel UFR de Langues, premier résultat de la reconstruction complète de la fac.
Le nouvel UFR de Langues, premier résultat de la reconstruction complète de la fac.
© Eliot Ratinaud

11) Mais tu seras quand même nostalgique de ces vieux bâtiments, où tu peux observer les saisons passer sur les arbres au milieu des patios.

12) Tu adores marcher 10 minutes pour enfin atteindre le bâtiment d’Histoire, c’est sûrement bon pour la santé.

13) Tu adores te rendre sur “Impossible n’est pas Mirail” pour te la jouer Indiana Jones Mirailleux.

14) Tu t’es déjà perdu entre les patios des anciens bâtiments. Tu pensais pas que c’était possible, mais c’est encore plus un labyrinthe depuis le début des travaux !

15) Tu ne sais jamais de quel côté passer pour entrer dans les amphis 1, 2, 3 et 4.

16) Quand tu t’embêtes tu aimes regarder les avions en approche de l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

17) Dès qu’il fait beau tu te poses sur la pelouse à l’entrée de la fac ou sur les grandes marches devant l’Arche (on nous a copié pour la Place Saint Pierre).

18) Il y a aussi un grand parc avec un château, mais tu n’y vas jamais (mais il parait que des étudiants en architecture y passent et que des profs y mangent).

19) Parce qu’il y a encore de vrais communistes.

Les revendications politiques sont légions sur les espaces d'expression de la fac
Les revendications politiques sont légions sur les espaces d’expression de la fac.
© François Cellier

20) Tu aimes entendre des bribes de mélodies en passant devant le bâtiment de musique.

21) En bâtiment de langues, tu ne trouves jamais les toilettes des étages, ils peuvent pas mettre des vrais panneaux d’indication bordel ?

22) Tu dis que tu vas travailler au centre de ressources de langues, mais tu vas faire un petit somme en fond sur les fatboys.

23) Parce que grâce aux tracts incessants, tu as toujours plein de feuilles pour tes brouillons et tes origamis.

24) Parce que ton université a aussi un pied dans le centre-ville, avec l’ESAV (École Supérieur de l’Audiovisuel), rue du Taur.

25) Tu adores faire la queue à la machine à café de l’UFR d’Histoire, parce que le Carte d’Or à 45 centimes est quand même meilleur que le café du foyer.

26) Tu peux remonter jusqu’à 40 ans en arrière grâce aux écriteaux gravés dans les tables des amphis. Le rêve de tout étudiant en archéologie !

Tags
Parce que tous ces tags, ça va forcément augmenter ta street-cred. © François Cellier

27) Parce qu’il y a aussi toujours de la lecture aux murs dans toutes les toilettes grâce aux grands philosophes de la fac.

28) Avec le SUAPS tu peux te faire un foot, un handball, ou même de l’escalade parce qu’il y a les structures adaptées à deux pas et qu’il y a toujours de la place.

29) On te propose des sorties ski pour 26 euros tout compris.

30) Tu aimes bien garder tes gants en hiver dans les vieux amphis.

31) Tu peux jouer à éviter les gouttes qui fuient des patios les jours de pluie. Un vrai aventurier on vous dit !

32) Tu arrives toujours à t’identifier au super tumblr Ciel mon Mirail! (élu 5e meilleur Tumblr étudiant tellement il est bien !).

33) Parce qu’on a un joli resto U tout neuf, avec plus de choix qu’avant, mais tu regrettes quand même les files droites et stalinienne de l’ancien RU.

34) Parce qu’en langues étrangères, le niveau est tellement exigeant que même ceux dont c’est la langue maternelle ont du mal.

35) Tu adores faire la queue à la Corep pour imprimer ton dossier une demie-heure avant l’échéance.

36) Parce que tu peux rêver tellement facilement grâce aux grandes fenêtres de la BUC.

Une toute petite partie de la super Bibliothèque Universitaire Centrale
Une toute petite partie de la super Bibliothèque Universitaire Centrale, ses baies vitrées et ses places libres. © Eliot Ratinaud

37) Parce que tu peux toujours trouver une conférence sur un sujet qui t’intéresse…

38) … et tu as forcément le temps d’y assister vu que… tu es au Mirail !

39) Tes profs sont dispos si t’as besoin d’aide. Ainsi que des groupes de soutien gérés par d’autres étudiants.

40) Parce que c’est comme une petite ville où tu te sens chez toi. Une sorte d’île douillette isolée du monde extérieur.

41) Si tu en a marre de manger au RU, tu sais que tu trouveras des menus pas chers “sur la dalle” devant la fac (panini/frites/boissons pour 3,40€, merci Papi !)

42) Un jour tu es allé à l’université le samedi matin pour un obscur partiel, et la moitié des bâtiments de la fac était fermés, et la fac était déserte. Un poil flippant (marche aussi quand tu as cours après 19h).

43) Parce que même si tu aimes le contact humain, tu es quand même soulagé de pouvoir enfin bouger tes coudes dans le métro après la station Arènes quand tu te rends à la fac.

44) Tu aimes que le métro passe un pont aérien avant d’arriver à la fac, ça permet d’envoyer ton texto en mode « attendez moi j’arrive ! » lorsque t’es en retard.

45) Tu peux passer du temps dans la librairie des études, où la sélection de livre est très intéressante, et où tu peux déguster du Nespresso et des cookies maison.

La librairie étude du Mirail. © Eliot Ratinaud
La librairie étude du Mirail. © Eliot Ratinaud

46)  Tu as vraiment galéré ta première année à t’y retrouver avec tous ces sigles : RU, BUC, SIOU, CRL, UFR, CIAM, DEFLE, DOSI, OVE, SUAPS, SED, CROUS, CETIM, CRIE… Mais maintenant tu es prêt pour affronter l’administration française !

47) Si tu as la main verte, tu peux participer au jardin bio collectif de l’association Sèmelé.

48) À l’entrée, tu peux trouver le CIAM (la Fabrique culturelle) qui présente des expositions et des spectacles.

49) Tu peines toujours à comprendre le site de l’université malgré sa “rénovation”.

50) Tu aimes bien ce bon vieux Jean Jaurès, mais t’as quand même du mal à te faire à ce nouveau nom…

Article rédigé par François Cellier

Flâneur — Origami master — Rédac' chef bis — Chez Aparté.com depuis septembre 2013.

(A)parté pas si vite !

Germaine Chaumel: une photographe à l’oeil humaniste

Le conseil départemental de la Haute-Garonne met à l’honneur, dans une double-exposition gratuite, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *