TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESLe Bardi Manchot : Le New-Orleans à la base du Jazz

Atteint d’un ras-le-bol de ne voir que des soirées où les platines dominent, Aparté a décidé d’inviter quelques instruments pour se produire sur la scène du Connexion lors de la X-Arts. Le groupe ? Le Bardi Manchot. Orchestre blanc issu de la Nouvelle-Orléans toulousaine délivrant leur jazz bluesy sur contexte d’Entre-deux-guerres.

SONY DSC
©Eva Cagin

Vous les aurez peut-être croisé à la sortie d’une bouche de métro ou dans une quelconque rue ondulante de la Ville rose. Le Bardi Manchot : né d’une rencontre dans les bars, Joey et Quentin se sont trouvés un amour commun pour la musique afro-américaine des années 20. C’est après un voyage au festival du jazz de Montréal que l’idée se concrétise. Pourquoi ne pas importer ce genre en contrée française ? Deux ans plus tard, c’est chose faite. Orchestrés par cornet, trombone, clarinette, banjo dobro, contrebasse et batterie, ses six membres nous transportent dans la Nouvelle-Orléans lors de la prohibition.

« Putes, drogues et mac, c’est la musique des jeunes des années 20″

Tant autodidacte qu’issue de formation jazz du conservatoire, la formation du groupe s’est faite au fil des saisons. Alimentée par les rencontres et les ententes autour d’un amour consensuel qu’est le jazz, le Bardi Manchot revient à l’essence de la musique black de la première moitié du 20ème : « En fait, le New-Orleans, c’est la base du jazz. Un mélange entre les fanfares de l’époque et le Blues« , indique Simon, tromboniste de la bande. Souvent assimilé à un Brass Band (orchestre uniquement composé de cuivres – NDLR), il n’en est en fait rien. Autant rythmé par les cordes que par les vents et cuivres, le Bardi Manchot fait sourire, danser, oublier un instant ce que l’on est pour enivrer le public dans une atmosphère où effluves d’alcool et fumées de cigarettes sont reines. « Putes, drogues et mac, c’est la musique des jeunes des années 20« , précise Simon avec un léger sourire, « je n’invente rien, c’est ce que relatent les paroles. Regarde, la chanson Cocaïne Habit par exemple…« 

SONY DSC
©Eva Cagin

Apporter en diversité et faire perdurer

Si le Bardi Manchot a accepté notre invitation à la X-Arts, ce n’est pas dans l’unique but de se produire et se faire connaître. Pratiquant une musique que le grand public tend à ne plus écouter, l’objectif est également de faire perdurer un style en apportant en diversité au sein des musiques actuelles. Paradoxe étonnant : malgré le fait que nos habitudes d’écoute contemporaine se soient nourries des styles d’antan, l’exception musicale réside aujourd’hui dans les styles de nos aïeux.

Partant, c’est un retour à la base qu’opèrent les musiciens. « C’est une musique joyeuse à l’écoute, un peu dans le même esprit que la musique tzigane. Ce que nous voulons, c’est juste partager« , précise le tromboniste. Ayant pour habitude de jouer dans les bars ou la rue, cette musique à l’acoustique naturelle se veut imprévisible. Construite autour d’un thème repris d’un standard du New-Orleans, les musiques diffèrent selon les humeurs et lieux. Cut, Mix, Fist, jump ou Bix, le guitariste donne la mesure de ces codes que seuls les instrumentistes comprennent : « C’est jamais le même morceau. Enfin si, mais joué de manière différente« , précise Eric, batteur du groupe pour la soirée.

« Malgré le fait que nos habitudes d’écoute contemporaine se soient nourries des styles d’antan, l’exception musicale réside aujourd’hui dans les styles de nos aïeux. »

Alors, fans de Jelly Roll Morton, King Oliver ou encore Tuba Skinny plus récemment, tendez l’oreille. Vous n’êtes en rien à l’abri de tomber un jour sur cette bande de gais lurons qui vous feront sans doute danser sur un air de blues à l’esprit bon enfant, mais au message bel et bien de débauche.

 


Article rédigé par Paul Lorgerie

(A)parté pas si vite !

Déconfinement: masque obligatoire, barrage filtrant et gel désinfectant dans les transports à Toulouse

[Publication: 07/05/20. MàJ 15/05/20: avec les précisions du président de Tisséo-Collectivités sur la distribution de …