TEMPS DE LECTURE : 1 MINUTESL’Édito

C’est la rentrée. Aparté est de retour d’exode. Et c’est avec une joie non dissimulée, c’est-à-dire en bondissant de plaisir, qu’on vous annonce aujourd’hui que le webzine reprend du service. On ne sait pas vous, mais on a comme une envie de tambouriner avec les poings sur la poitrine en poussant des hurlements simiesques.

Laissant nos cousins primates là où ils sont, il faudra bien jeter une pensée toujours émue à l’endroit de tout un pan de l’Asso’ qui, récemment, a pris le large pour d’autres lattitudes, Paris, Vancouver, San Francisco et ailleurs. Chez ceux qui restent, inutile de dire que la tristesse est galopante.

Ces jours-ci, les plus noctambules d’entre vous auront peut-être noté, à cause de quelques bugs d’affichage, que l’on détricote et retricote des petits bouts de code CSS dans la salle des machines. Car, cette année, Aparté.com connaîtra sa mue, et émoustillera votre sens esthétique.

Éditorialement, nous avons raturé, redessiné, peaufiné nos plans. Pour les mois à venir, un pari : celui de l’enquête. Les bas-fonds de la ville rose n’ont qu’à bien se tenir, car on les zyeutera sous toutes leurs coutures.

Vous êtes chaque jour plus nombreux sur nos pages. On vous remercie tendrement, et espérons que nos prochaines parutions vous donneront l’envie irrémédiable de poursuivre l’expérience.

À vite,

P. C.

Article rédigé par Marc Bonomelli

(A)parté pas si vite !

Le millième article

Cette année Aparté fête, outre ses cinq années d’existence, la publication de son millième article …