TEMPS DE LECTURE : 7 MINUTESEn Aparté avec… LinksTheSun, « youtuber » pédago

Alexis Breut, alias LinksTheSun, jeune « youtuber » depuis 2006, expose sur sa chaîne youtube « des Points Culture, des critiques de paroles de chansons, des résumés de film, des chansons, des parodies et plein d’autres trucs drôles. » A en croire ses statistiques – 56 millions de vues, 500 000 abonnés -, cela fait un petit moment que ce « youtuber » a arrêté d’ « essayer » pour réussir. Mais, comme toujours, colorons un peu ces chiffres : LinksTheSun a accepté – très aimablement -, lors du Toulouse Game Show, de répondre à quelques questions non-conventionelles pour Aparté.com. Ce dernier nous répond dans son plus beau costume, épaulé par son fidèle staff.

Alexis Breut au Toulouse Game Show, photo : Eliot Ratinaud pour Aparté.comAlexis Breut au Toulouse Game Show début décembre – Photos Aparté.com, Eliot Ratinaud

Aparté.com : Comment tu décrirais ta chaîne youtube ?

Alexis Breut: Alors ma chaîne youtube, ce sont plein d’émissions. La plus populaire évidemment, c’est « Le Point Culture », c’est comme tu le sais, des exposés en 3 points sur un sujet que j’essaye de rendre humoristique. Mais, la particularité de ma chaîne youtube, par rapport à beaucoup d’autres chaînes, c’est que j’essaye de faire plusieurs émissions, régulièrement. Donc globalement, ma chaîne vise à instruire en s’amusant sur différents sujets, que ce soit la culture cinématographique avec le « Plectroscope », la prise de conscience des textes du Top 50 avec les « Non, mais t’as vu c’que t’écoutes ».

Il y a ton plaisir personnel, mais il y a peut-être quelque chose à faire passer ?

Oui, exactement. J’espère instruire les gens, j’espère leur apprendre une façon de penser que je trouve plus saine. C’est-à-dire par exemple, ne pas écouter bêtement les musiques et savoir prendre du recul par rapport à ce qu’ils écoutent. Pour les « Points Cultures » c’est juste, un bagage culturel minime. C’est juste espérer intéresser les gens à un sujet. J’espère transmettre quelque chose aux gens.

Tu as une très bonne élocution…

Merci ! (rires)

« Les podcasteurs sont des gens talentueux, gentils et intelligents »

Ça frappe la première fois que l’on t’écoute. Tu l’as travaillée ?

Euh, absolument pas ! J’ai fais du théâtre quand j’étais plus jeune mais j’en ai fait un an, donc pas suffisamment pour en tirer profit. J’ai beaucoup mis en scène mais j’ai rarement été comédien.

Tu as toujours été à l’écoute de tes fans, avec les FAQ et autres, etc. C’est peut-être de plus en plus difficile avec le succès ?

C’est de plus en plus difficile techniquement mais j’essaye de faire en sorte de rester toujours accessible, parce que pour moi c’est important. Au fond, si je suis LinksTheSun aujourd’hui c’est grâce à eux donc, j’essaye de me rendre accessible. Même si ce n’est pas toujours facile, je trouve que ça fait partie de l’activité de « youtuber ».

« Tous les sentiments sont exacerbés sur le net »

« Internet est une jungle », pour toi aussi elle l’a été ?

Ouais… ouais… ouais. (rires). Parce que, les gens sont protégés par leur anonymat et par le fait qu’ils soient derrière un écran donc, forcément, ils ont tendance à être plus virulents mais aussi plus gentils. Tous les sentiments sont exacerbés en fait sur le net. D’ailleurs, quand quelqu’un fait preuve de mesure, on a l’impression qu’il est fan, ou qu’il est mal à l’aise, alors qu’il est juste normal en fait.

Que penses-tu des podcasteurs Français ? Avec par exemple le cercle du Joueur Du Grenier, Antoine Daniel, USUL, etc…

Ce sont des gens talentueux, gentils et intelligents. C’est-à-dire que – je dis pas ça pour rester en bon accord avec eux mais – on a de la chance que les gens qui marchent ne soient pas des gens malsains. Contrairement, par exemple, à beaucoup d’émissions télé, où ce qui marche ça peut être très con, ça peut être nul… Antoine Daniel par exemple, évidemment ce qu’il fait c’est pas super intelligent, mais c’est drôle et bienveillant. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de démarche malsaine derrière ce qu’il fait. C’est important.

IMG_5756Alexis Breut et son staff (ici l’un de ses frères) au Toulouse Game Show – Photos Aparté.com, Eliot Ratinaud

Et concernant les podcasteuses ?

Il y en a très peu qui marchent vraiment bien. J’en connais très peu en tout cas. Donc je pourrais pas trop en parler.

Tu pourrais expliquer, justement, pourquoi ça ne marche pas très bien ?

Ça, c’est une bonne question. A mon avis, c’est l’image qui reste de beaucoup de siècles de machisme, qui font que les femmes ont tendance à ne pas se considérer comme nos égaux. Par exemple, les podcasteuses que je connais elles ont tendance à jouer à fond l’image de la séduction pour marcher. Ce qui est une erreur. Mais aussi, le public de youtube étant surtout masculin, lorsque ce public regarde des podcasteuses, forcément il ne peut pas s’empêcher de penser que c’est une fille, et que forcément il va juger par rapport à ça.

Il va lui donner ou pas un « droit d’entrée » dans youtube ?

Exactement. Du coup, c’est hyper dommage, mais c’est ainsi. Les mentalités vont finir par évoluer mais c’est pas encore pour tout de suite.

« J’ai des parents qui viennent me voir et qui me disent qu’ils adorent ce que je fais »

Aujourd’hui au Toulouse Game Show, la moyenne d’âge de tes fans c’était quoi à peu près ?

Ça doit être dans les 16-17 ans, dans ces eaux-là à peu près.

Est-ce que, justement, tu as une cible dans tes vidéos ?

J’essaye de ne pas en avoir. J’essaye de viser le plus large possible. D’ailleurs, j’ai des parents qui viennent me voir et qui me disent qu’ils adorent ce que je fais, et ça me fait super plaisir parce que, du coup, ça veut dire que j’ai réussi à atteindre un public qui n’est pas forcément un public de Youtube. Ça prouve que ce que je fais ça marche

Après les youtubeuses, un mot sur les femmes dans le jeu vidéo ? Même si la question est vaste.

Ça encore, je m’y connais très peu pour parler. J’ai pas l’impression qu’il y ait vraiment de problème mais en même temps je suis pas totalement dans le truc, j’ai pas vraiment réfléchi à la question. Pour moi, il y a des femmes héroïnes de jeux vidéo. On ne parle pas que de Lara Croft, on parle de Samus Aram, de Peach qui a eu un jeu à elle – bon là le jeu est nul à chier mais ça c’est autre chose -, Zelda qui est un personnage qui n’est absolument pas cliché même si c’est une princesse… Voilà, à mon avis, les féministes essayent de chercher un débat là où il y’en a pas forcément. Même si je pense que je ne connais pas tous les éléments et tous les enjeux de la question.

Et dans l’avenir ?…

Dans l’avenir, j’espère continuer comme ça et plus grand, toujours ! (rires) Voilà, le même en mieux.

>> Retrouvez « Le Point Culture » et toutes les créations de LinksTheSun sur sa chaîne Youtube et sur son site

Propos recueillis par Eliot Ratinaud

Article rédigé par Eliot Ratinaud

(A)parté pas si vite !

[#2 La photo de la semaine]

Rassemblement en Hommage à Samuel Paty, place du Capitole, à Toulouse (Haute-Garonne), dimanche 18 octobre …