TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESEn Aparté avec… Marie Aragon, jeune créatrice

Qui a dit que le chouchou était ringard?! Sûrement pas Marie Aragon, jeune et fraîche créatrice de merveilles élastiques. Exilée à Paris, la toulousaine d’origine apporte avec sa marque Hic & Nunc une seconde jeunesse à son accessoire capillaire fétiche. A l’image de la belle, les chouchous Hic & Nunc sont à la fois élégants et branchés, casuals et sophistiqués.

Aparté fait la part belle à la mode ce mois ci et déroule son tapis rouge aux jeunes talents. Autrement dit, l’occasion rêvée pour aller poser quelques questions à Marie…

Aparté.com : Les chouchous, c’est quelque peu original. Fabriquer soi-même des chouchous, ça l’est encore plus. Une passion pour les chouchous ?

Marie Aragon: Tout d’abord, une passion pour la couture. Faute d’en trouver des adaptés, la première chose que j’ai voulu apprendre à coudre c’est des chouchous. Toujours au poignet ou dans la chevelure, une fille a besoin de quelque chose pour s’attacher les cheveux. Autant que ce soit un joli accessoire.

Comment t’est venue l’idée de créer ta propre marque ?

C’est venu petit à petit. Au début, je faisais des chouchous comme ça, pour le plaisir. Puis je me suis dit: pourquoi pas créer une marque. J’ai trouvé original le concept d’une marque qui propose seulement des chouchous. Essayer de lui enlever son image ringarde, de le moderniser, de le faire revenir dans toutes les chevelures, c’est mon objectif.

Ta première collection fait référence à la pâtisserie, pourquoi ce choix ?

Les chouchous me font penser à des gâteaux ; choux, donuts, tartelettes… Ils sont ronds, colorés, gourmands. La première fois que j’ai exposé les chouchous (Villette Enchantée – boîte de nuit), les gens venaient me voir et me demandaient si ça se mangeait. Bon, la clientèle était un peu alcoolisée… J’ai décliné la thématique de la pâtisserie en utilisant une boîte à gâteau pour le packaging.

 

 

Quelles sont tes principales sources d’inspiration ?

J’ai du mal à lister mes sources d’inspiration. Je pourrais dire les voyages, les films et séries, les photos, etc.  Mais c’est surtout un tout, une sorte de brouhaha d’idées dans ma tête, un tas d’éléments qui se combinent, et qui se concrétisent lorsque je choisis les tissus. (ndlr: le condensé d’inpiration de Marie, c’est par ici!)

Un chouchou c’est joli, mais ce n’est pas toujours évident à porter. Tes conseils pour être la plus belle ?

J’ai vu le chouchou aussi bien porté en couette haute, basse, sur le côté ou au milieu, en chignon, ou pour terminer une tresse. Certaines personnes le portent au poignet… C’est à chacun sa guise !

 

Vous en voulez encore? Le shop de Marie c’est par ici!

Tumblr

Facebook

 

 

» Ne vous arrêtez pas en si bon chemin, le reste du dossier sur la mode est accessible par ici.

 

Article rédigé par Esma Mekraoui

(A)parté pas si vite !

[FILM] «Mandibules», de Quentin Dupieux

Récompensé d’une Amphore d’Or au FIFIGROT 2020, Mandibules était projeté en avant-première à l’American Cosmograph. …