TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESBlagnac : un label et des rockeurs

Entre les mains de Vero Sego, directrice de la School of Rock de Blagnac, Extraordinaire Records piste et accueille des musiciens du Toulouse jeune. Une compilation, aux dominantes bluesy, les place à l’honneur. On s’occupe des présentations.

Extraordinaire ?

Une compilation de jeunes artistes, de songwriters toulousains. Toulouse en gros, car Extraordinaire, le label, a élu domicile à Blagnac. C’est ici, au 41 rue de Lorraine, que Vero Sego tient, depuis 2006, sa petite structure de production. C’est là encore que cette dame-orchestre partage sa vocation ; elle enseigne à la School of Rock, créée à son initiative. Et pour former des rockeurs, assurément, il vaut mieux bouder les formats trop scolaires, les leçons de solfège et les gammes au piano. La formule est à l’apprentissage de la musique avec la musique qui plaît. Et la formule séduit. Preuve en est : les dépenses, à pertes toujours, du label de Vero Sego, sont entièrement couvertes par les revenus tirés des cours qu’elle délivre. Extraordinaire records, il faut le dire donc, découle d’une passion, d’une volonté vraie de promouvoir ses artistes. Ceux-là d’ailleurs, ont souvent transité par la School of Rock, et le CD compilatoire qui les réunit garde, dans ses couleurs, la patte particulière du boulot d’une seule communauté.

Qui fait quoi ?

Ils sont sept artistes et groupes originaux à figurer sur la compil’ Extraordinaire. En outre, un projet commun rassemble Dan Powell, Arno C, Maddyson Myarade et Vero Sego sous le blase Extraordinaire Project. Ils possèdent tous, aussi sur le disque, une chanson originale. Il y a aussi The Jokes, Phil Sharples et surtout Hanna Camille, qui, à l’instar de Maddyson, squatte deux tracks. Ces dernières gens tiennent la vedette : leurs albums respectifs, en cours d’enregistrement, sont produits par le label de Blagnac. La fille, issue d’une famille cosmopolite, ratisse les mélodies d’un folk sans-âge, aux mélancolies jolies, aux airs de bayou. Le garçon, lui, quand il ne s’emploie pas à l’écriture d’un roman et d’une pièce, nasille déjà comme un vieux protestsinger, mais ses complaintes, sensibles et vilaines, sont au service d’un rock foutraquement expérimental. On attend la suite.

Plus d’infos sur le site du label Extraordinaire Records.

Article rédigé par Marc Bonomelli

(A)parté pas si vite !

Saison 2o2o-21: Aparté recrute !

Envie de rejoindre le pôle événementiel ou le webzine Aparté 😀  ?