TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESLe TNT accueille Stranded Horse pour un concert unique

Né en 2005, Stranded Horse est un projet musical amené par Yann Tambour aux confins de la folk et de la world music. En résidence du 26 au 29 décembre au Théâtre National de Toulouse (TNT), un concert unique sera présenté le samedi 29 décembre dans la grande salle avec la présence exceptionnelle de Boubacar Cissokho, jeune joueur sénégalais de Kora – un instrument traditionnel d’Afrique de l’Ouest.

©Leslie Ferré

«Je fais de la musique depuis longtemps et un jour j’ai découvert un instrument qui est la kora, un instrument d’Afrique de l’ouest». Après avoir débuté sa carrière de musicien en 2001 avec un premier projet musical Encre, qui allie samples d’instruments à cordes, piano et voix, Yann Tambour fait la découverte de la Kora en 2006. Il se lance alors dans un nouveau projet: Thee, Stranded Horse, dont l’instrument aux 21 cordes – la Kora – est au coeur de ses compos. «Je l’ai rencontré sur scène grâce à un groupe malien et j’ai eu envie d’en jouer ensuite. Je me suis intéressé à l’instrument en lui-même sur le plan culturel ou son rôle social par la suite. Mais à la base, c’est d’abord pour le son de l’instrument », confie-t-il.

Dans sa musique, le jeune musicien ne revendique pas d’influences particulières. « C’est quelque chose auquel je ne réfléchis jamais » ajoute-t-il, car dans Stranded Horse ce qui l’intéressait d’abord, c’était de travailler et de jouer avec les sonorités de la Kora, produire des compositions bigarrées avec un mélange d’instruments. La question des origines ou des influences est venue après. « Le démarrage c’est peut-être le vieux blues du Mississipi ou la musique d’Afrique de l’Ouest », concluera-t-il.

Une représentation unique au TNT le 29 décembre

« Ce concert est l’occasion d’expérimenter une autre formule avec des cordes». En concert unique au TNT le samedi 29 décembre pour clôturer la saison, Yann Tambour sera accompagné sur scène par les violonistes Carla Pallone et Christelle Lassort, le violoncelliste et joueur de flamenco Gaspar Claus, ainsi que de Boubacar Cissokho, prodige sénégalais jeune joueur de Kora qui voyage pour la première fois en France et en Europe, et que Yann a rencontré lors de sa résidence de création à l’Institut Français de Dakar en juin dernier.

Mais le concert clôturera également les trois jours de résidence à partir du 26 décembre. Si Stranded Horse a déjà pas mal de morceaux préétablis – issus des deux albums à son actif dont le dernier, Humbling Tribes, sorti en 2011 – l’objectif est aussi d’étoffer le concert en termes d’arrangements avec tous les instruments à cordes sur la scène, mais aussi avec des parties plus improvisées. Explorer de nouveaux horizons en somme.

Article rédigé par Florian Bardou

(A)parté pas si vite !

Saison 2o2o-21: Aparté recrute !

Envie de rejoindre le pôle événementiel ou le webzine Aparté 😀  ?