TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESCONCERT / Mika à la Halle aux Grains

Artiste : Mika

Lieu : Halle aux Grains

Date du concert : 19 novembre 2012

Commentaires. J’avais depuis beaucoup de temps laissé de côté mon adolescence et ses marques de pop culture, ainsi je m’étais stoppée au premier album de Mika. Par la suite, j’avais mis une croix définitive sur tout projet artistique trop « commercial’ à mon goût. Grâce à mon super-job d’étudiante, j’ai enfin pu renouer avec une partie de moi, bien enfouie. Présente -au début- avec beaucoup d’appréhension suite aux chaudes recommandations de mes amies sur ce futur concert, la curiosité restait grande. Lors des premières notes de piano qu’il entame avec Un soleil mal luné, on ressent bien l’envie des spectateurs de se déchaîner. S’ensuit  la doublette Grace Kelly et Relax, Take It Easy qui me calme sur le champ, c’était un peu comme s’il me disait « j’existe toujours et je suis au top ».

Les chansons de ses trois albums défilent doucement mais sûrement, il  n’a pas l’air pressé d’aller dormir et ça nous ravit tous.  Quand Love Today, Celebrate ou encore Elle me dit résonnent, c’est une ambiance jamais vue auparavant qui prend place dans cette mythique salle, comme il le dit lui même « c’est un cirque ». Puis il parle, rigole, saute, danse, puis se repose -un peu- le temps de la magnifique Any other world qu’il dédie à cette femme, victime de la guerre au Liban et à tous ceux qui le sont actuellement. Lorsqu’il salut la foule une première fois après deux heures sans interruptions, les spectatrices scandent son nom. Enfin, il réapparait pour deux autres tubes pendant qu’aux premiers rangs, on gonfle des ballons et on jette des confettis. Le final est grandiose, il salue une deuxième fois avec les musiciens et les choeurs qui l’accompagnent. Les lumières se rallument après 2H15 de show et 22 morceaux. Un dernier conseil, allez le voir !

Contexte. Après 2 albums salués par la critique, Mika est revenu en 2012 avec un nouvel album « The Origin of Love ». Devenu depuis un artiste international, connu et reconnu, c’était avec une immense surprise que la salle de la Halle aux Grains soit choisie pour l’accueillir. Il expliquera alors pourquoi, «parce que c’est une salle ancienne qui correspond parfaitement à l’esprit de la tournée 2012, intimiste, avec un élément théâtral». Complet déjà plusieurs mois, 2 500 privilégiés ont pu ainsi profité d’un concert intimiste dans une salle habituée à la tranquillité de la musique classique. Quand les lumières se tamisèrent, une jolie jeune femme se mit en place, Sophie Delila, pour interpréter quelques uns de ses titres. Époustouflante par sa voix soul et sa maîtrise, cette jeune artiste est une véritable révélation live pour moi, il semblerait qu’on est rien à envier aux anglophones avec leur Adèle et leur Alicia Keys. Yes we can !

Sociotype. Surprise, le sociotype n’est pas une « toons » (à traduire par : adolescente essayant de se vieillir sans succès) mais le couple de bobos trentenaires branchés emmenant ses enfants pour ne pas qu’on ne les soupçonne de se transcender sur Mika. Preuve à l’appuie, les enfants dormaient alors que les parents retrouvaient leur adolescence. La tranche d’âge 18-25ans avait déserté alors qu’à l’époque du premier album, ils étaient les premiers touchés.

Ce qu’en diront les autres. « Il est cocké ou il a mangé du lion ? »

Pourcentage : 96 %

Avis du conseil. Sans commentaire, très bon élément.

Suite logique. Se souvenir de cette soirée !

Ce soir, j’ai regretté… De ne pas avoir 15 ans.

Article rédigé par Magalie Laur

(A)parté pas si vite !

Germaine Chaumel: une photographe à l’oeil humaniste

Le conseil départemental de la Haute-Garonne met à l’honneur, dans une double-exposition gratuite, le travail …