TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESALBUM/ Kind Of Blue, Miles Davis

Titre de l’album : Kind Of Blue

Musiciens : Miles Davis (trompette) ; John Coltrane (saxophone) ; Cannonball Adderley (saxophone) ; Wynton Kelly (piano) ; Bill Evans (piano) ; Jimmy Cobb (batterie) ; Paul Chambers (contrebasse)

Label : Columbia Records

Date de sortie : 17 août 1959

Pays : Etats-Unis

Le livre en un tweet : « Si le jazz était une religion, Miles Davis en serait son prophète @ Dieu, lui-même »

Commentaires : Aujourd’hui, Kind Of Blue est unanimement considéré comme étant un des meilleurs, voire le meilleur, album de jazz de tout les temps. Les cinq morceaux qui le composent sont tous devenus des standards.

On y retrouve toutes sortes d’influences, du jazz au classique en passant par le rock ou même du flamenco. L’album commence sur « So What » et, d’emblée, le ton est donné. Tantôt jazz modal, puis plus jazz classique, l’auditeur est sollicité à chaque moment. Chaque son, chaque note vous transporte au paradis de la note bleue. Tout cela n’a rien d’étonnant puisque l’album a été enregistré avec les plus grands jazzmen de l’époque.

Habituellement on avait davantage l’habitude d’écouter John Coltrane, Bill Evans ou Wynton Kelly en tant que leader de leur formation. Le véritable tour de force de Kind Of Blue est de regrouper les meilleurs au sein d’une seule et même formation. Chaque improvisation est d’une qualité exceptionnelle, unique, puissante, majestueuse. Lorsque John Coltrane improvise, on en oublierait presque qu’il s’agit de l’album de Davis. Mais lorsque Miles revient poser ses notes bleutées sur la nappe de velours dressée par la section rythmique, on comprend pourquoi il est un génie.

Et c’est bien parce que Kind Of Blue réunit les meilleurs musiciens de l’époque, qu’il s’agit du meilleur album jazz de tout les temps.

Contexte : En 1958, Miles Davis décide de créer un groupe réunissant les meilleurs musiciens du moment. C’est chose faite avec son nouveau sextet. Il est insatisfait par le courant en vogue à l’époque : le be-bop. C’est pourquoi il va se lancer à la recherche d’un nouveau style musical. Il décide « d’épurer » les grilles harmoniques jugées trop gênantes pour créer. Le jazz modal vient alors de voir le jour. Miles Davis vient d’inventer une nouvelle façon de penser l’improvisation. Il met au centre de ses intérêts la créativité. A ce moment-là, Miles Davis vient de bouleverser le monde de la musique. Kind Of Blue en est la preuve concrète.

Morceaux dispensables : Aucun.

Morceaux indispensables : Tous.

Il aurait pu rendre jaloux : Tout ceux qui cherchaient à innover et qui cherchent encore.

Ce qu’en diront les autres : On n’a pas fait mieux depuis !

Avis du conseil : Ecouter en boucle « All Blues » et comprendre ce qu’est la musique.

Suite logique : Ecouter du jazz, s’imprégner de cette musique, de John Coltrane, de McCoy Tyner, de Thelonious Monk, Miles Davis et tant d’autres.

Pourcentage : 100%

Article rédigé par Yoann Solirenne

(A)parté pas si vite !

Germaine Chaumel: une photographe à l’oeil humaniste

Le conseil départemental de la Haute-Garonne met à l’honneur, dans une double-exposition gratuite, le travail …