TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESALBUM/ CSS « Cansei de Ser Sexy »

Titre : Cansei de Ser Sexy

Groupe : CSS

Année de sortie : 2006

Pays : Brésil

L’album en un tweet : «#CSS bien plus puissant que la version 5.0 d’adobe».

Commentaires. Si l’électro-rock caractérise le style de CSS, l’ensemble musical formé par le premier opus tire ses caractéristiques majeures d’un mélange d’influences extrêmement puissant. Tout d’abord l’influence de la culture brésilienne très joyeuse et très expressive mêlée d’une influence musicale allant des Beastie Boys à Joan Jett en passant par Pixies, Sonic Youth voire Beyoncé. En bref, ce premier album est un cocktail assez explosif, alliant guitares saturées, synthés débridés et gimmicks sonores de jeux vidéo. L’anglais n’est certainement pas parfait, mais c’est l’effet voulu qui donne à l’ensemble des morceaux une dose d’efficacité et une légèreté amusante et décalée. C’est au final un ensemble musical aux sonorités très urbaines, industrielles et électriques comme un écho provenant des entrailles de la gigantesque fourmilière bétonnée qu’est São Paulo. Perso, il y a quelque chose de Kraftwerk là-dedans.

Contexte. Formé en septembre 2003 au coeur de la gigantesque São Paulo, le groupe CSS, acronyme de Cansei de Ser Sexy (littéralement « Fatiguée d’être sexy ») sort son premier album éponyme en 2006. Si au départ il s’agissait d’avoir seulement un groupe pour s’amuser et se regrouper entre amis, en trois ans de 2003 à 2006 le projet en lui-même prend une envergure qui n’était pas envisagée. Avec l’album Cansei de Ser Sexy et notamment un des titres phares Music is My Hot Hot Sex, le succès est international. Le track est même repris par Apple pour la pub de l’Ipod Touch. Entre 2006 et 2008, le groupe part en tournée internationale avec une escale à Rock en Seine en 2007, avant de retourner en studio pour la sortie d’un nouvel opus Donkey en 2008. Après le départ du bassiste du groupe Adriano Cintro en 2011, CSS est aujourd’hui constitué par Lovefoxxx – meneuse incontestée du girls band -, Luiza Sa, Ana Rezende et Carolina Parra en tournée aux Etats-Unis et en Europe avant de travailler sur un nouveau projet musical.

Instant dispensable : CSS Suxxx: « CSS sucks CSS sucks CSS sucks CSS sucks CSS sucks CSS sucks CSS sucks CSS sucks CSS sucks CSS sucks CSS sucks etc. »

Instant indispensable : Le morceau « Alala » et son beat pop-industriel ou la brazilian touch dans le dernier couplet de « Music is my hot hot sex ».

Rider :

– Lieu : Une cave du centre de São Paulo, Rio de Janeiro, Buenos Aires ou Porto Alegre.

– Météo : 28°C, 80% d’humidité.

– Mood : légèrement éméché, enfumé par la cinquantaine de fumeurs autour de vous, l’esprit léger.

– Boisson : une caipirinha pour faire dans le cliché brésilien.

Ce qu’en diront les autres : <b> Génial! </b> ndsr; <p> à écouter, en boucle, sans complexes </p> (Mon wordpress en mode html).

Pourcentages : 80%

Avis du conseil : 20/20 en portugais ; 14/20 en anglais ; 18/20 en Sex appeal pour Lovefoxxx; Votre anglais approximatif vous est reproché, mais le conseil vous encourage à continuer sur la bonne voie (musicale).

Suite logique : apprendre le portugais et répéter à longueur de journée « tudo bem, tudo bem, tudo bem ».

Article rédigé par Florian Bardou

(A)parté pas si vite !

Déconfinement: masque obligatoire, barrage filtrant et gel désinfectant dans les transports à Toulouse

[Publication: 07/05/20. MàJ 15/05/20: avec les précisions du président de Tisséo-Collectivités sur la distribution de …