TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESMicro-trottoir : La cyberguerre en marche

Aux suites de la fermeture du géant Megaupload par le FBI, puis de la riposte d’Anonymous le 18 janvier dernier, le web entier s’est trouvé interpellé. D’innombrables internautes ont réagi tambour battant sur la toile, multipliant les tweets, les statuts et les commentaires à propos.

Pourtant, difficile est-il de mesurer combien les gens -et non plus seulement les utilisateurs d’internet- se sentent concernés, et informés, par les évènements en cours. Pour se faire une idée, Aparté est allé poser quelques questions à des piétons toulousains.

Filles anonymes

Aparté: Tu te sens concernée par Anonymous ?
Filles anonymes: Franchement un peu oui. Je me suis posé la question hier avec mon frère: avant on faisait ce qu’on voulait , maintenant on fait plus rien. C’est pas mal ce qu’ils font, je suis assez d’accord avec leurs actions en général.

Tu penses que ça peut être efficace ?
Franchement, je pense que les meilleurs hackers ne sont pas au gouvernement. Donc, il y a bien moyen qu’ils crackent un peu partout. Enfin je pense qu’ils font ce qu’ils veulent.

Tu arrives à vivre sans Megaupload ?
J’arrive très bien à vivre mais il se trouve que la veille j’avais téléchargé toute la saison de Mistfits et de Blue Mountain States. Alors jusqu’ici je tiens le coup !

Garçon anonyme

Aparté: Soutiens-tu les pirates d’Anonymous ?
Garçon anonyme: Oui! Pour dire, hier j’ai posté l’affiche pour boycotter, au mois de mars : Cultura, la Fnac etc. Et dans l’après-midi on a supprimé mon lien et ma page. Je me suis senti censuré dans ma liberté d’expression, vu que je n’ai rien fait, juste transmis un message ! Sans polémiquer. On a atteint ma liberté d’expression. ON A ATTEINT MA LIBERTE D’EXPRESSION !

C’est dingue…
Mais bien sûr que c’est dingue ! Et je suis pas d’accord ! Donc il faut que tout le monde boycotte… C’est sûr c’est une idée, on le fait ou on le fait pas, on l’impose pas. Mais, ça ne coute rien: tu dépenses pas d’argent et tu empêches le système capitaliste d’avancer !

Homme anonyme

Aparté: Comment avez-vous réagi à la fermeture de Megaupload ?
Homme anonyme: De quel magasin ?

Couple anonyme

Aparté: La fermeture de Megaupload, comment l’avez-vous vécue ?
Couple anonyme: Dégoutés, complètement. Avant on avait le choix entre la masturbation et les films en streaming, et depuis la fermeture de Megaupload on a plus trop le choix. Ah si en fait, on peut aussi bosser nos cours.

Aparté: Autrement, vous approuvez les méthodes d’Anonymous ?
La fille: Oui. C’est un peu les Robin des bois d’internet.
Le gars: J’ai déjà entendu ça quelque part, mais j’approuve.
La fille: A quand un autre site de téléchargement et de streaming ?

Homme anonyme #2


Aparté: Vous sentez vous concerné par la disparition de Megaupload ?
Homme anonyme #2: Pas forcément par la fermeture de ce site, mais en général par ce type de lois qui vont à l’encontre des libertés sur l’internet.

De là, soutenez vous les méthodes employées par Anonymous ?
Pas tellement parce que je pense qu’ils prennent en otage les gens avec leurs méthodes de piratage de sites. Je pense que ce n’est pas de cette façon-là qu’il faut procéder.

De quelle façon faudrait-il procéder selon vous ?
Les lois SOPA ne sont pas passées aux Etats-Unis et finalement ce n’est pas grâce, ou à cause d’Anonymous que c’est arrivé, mais c’est par des gens qui s’y sont opposés de façon publique. Et les politiques se sont rétractés.
Par exemple, je pense que la démarche d’écran noir de Wikipédia a eu un plus gros impact qu’Anonymous.

 

Crédits photographiques (c) Fanette Guilloud

Article rédigé par Marc Bonomelli

(A)parté pas si vite !

Décryptage: la campagne des MJS contre la Manif pour tous est-elle scandaleuse ?

Cela ne vous aura pas échappé. Depuis dimanche, la Manif pour tous, Le Figaro et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *