TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESALBUM / Cults – « Cults »

Titre : CULTS
Groupe : Cults
Année de sortie : Juin 2011
Pays : Etats-Unis

L’album en un tweet : « C’est pop, ça rock, ça dope, je crack, je danse, c’est Cults ».

Commentaires. Si cet album est passé plus ou moins inaperçu aux yeux du grand public, pour autant, il n’a pas été oublié par les grandes revues musicales à l’image des Inrocks ou de Rock & Folk qui lui consacrent des pages plutôt fournies. En ce qui me concerne, c’est par l’intermédiaire d’un ami, à ses heures perdues musicien, et grand fan d’indie-rock que j’ai pu en faire la découverte dans la chaleur du mois de juin. Un grand bol d’air rafraîchissant et pétillant vous dis-je. Car, qu’aurait été mon été sans cet album si doux, si dynamique (dance), si nostalgique mais à la fois si joyeux et éclatant ? Sûrement très différent. Car oui, cet album apporte une énergie incroyable, et en cas de besoin quelques minutes pour vous laisser aller à la réflexion. Ce qui m’a d’abord charmé en réalité, c’est la voix hypnotique et sensuelle de la chanteuse Madelin. Oui, on peut parler de jouissance.

Contexte. En Juin dernier sortait le premier album – éponyme – du duo new-yorkais Cults, composé de la sublime et envoûtante Madeline Follin au chant, accompagnée par Brian Oblivion à la guitare. A l’origine, il s’agissait de 3 ou 4 chansons composées par le couple dans leur appartement new-yorkais en référence à leur adolescence morne et ennuyeuse dans la chaleur californienne. Mais leur rencontre avec Lily Allen et son nouveau label les encouragent à produire plus, et notamment ce premier album, réalisé dans un environnement familial déjà très imprégné par la création musicale.

Instant dispensable : Le tourbillon psycho-délirant des 15 dernières secondes de « Most Wanted ».
Instant indispensable : « Go outside » – Intro 22 premières secondes, un moment apaisant, mystérieux voire mystique qui laisse place à la plus grande imagination.

 Rider :
– Lieu : un lit deux places
Météo : peu importe : pluie, neige ou soleil, les impressions sont les mêmes.
Mood : reposé après une nuit de sommeil, d’humeur câline.
Boisson : un café

Ce qu’en diront les autres : « Madeline –line –line tu me fais délirer sinon bander avec ta voix câline –line –line, ô Madeline laisse-moi juste fois écouter ta voix afin que je te vois danser et remuer ta robe en line line line devant moi. » Serge Gainsbourg, s’il avait partagé une interview aux côtés de la chanteuse des Cults.

Pourcentages : 83%

Avis du conseil : Un travail sérieux tout au long de l’année, continuez ! Cependant, veuillez noter qu’il est interdit par le règlement intérieur d’avoir une relation sexuelle à l’heure de pointe dans les toilettes de l’établissement.

Suite logique : Une forte envie de faire l’amour ou de faire le ménage. 

Article rédigé par Florian Bardou

(A)parté pas si vite !

[FILM] «Délicatessen», de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet

Le confinement dure depuis plus de deux semaines. Si votre stock de rouleaux de papier …