Home >> Culture >> A découvrir >> TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESEn Aparté avec … Turbo niglo

TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESEn Aparté avec … Turbo niglo

Pour la sortie de Cinéma forain, leur premier album en duo, le groupe toulousain propose sept musiques où s’entremêlent une bonne dose de jazz manouche teinté de sonorités électroniques et de pointes rock.

 

À l’instar de leur logo, la macchinetta est un objet omniprésent chez Turbo niglo  — Photo Kevin Figuier, Aparté.com

 

 

«On s’est mis au jazz manouche en faisant de la pêche !», se souvient encore Sami, le compositeur de Turbo niglo. En 2005, des «potes d’enfance» qui jouent déjà ensemble de la guitare troquent leur gratte électrique pour une acoustique. À cette époque, la musique jazz manouche est «en plein boom». «On a toujours été attiré par le côté virtuose des guitaristes qui font des solo ultra-vite», poursuit encore le jeune trentenaire. Largement influencé par le jazz manouche acoustique, le groupe ne renie pas pour autant ses origines mais veut «casser les barrières» du genre musical. Ils ont commencé avec du rock pendant leur adolescence et aujourd’hui leur style est «hybride» mais c’est «une fusion de jazz manouche, de rock’n’roll et d’électro», explique Mike, l’autre membre du groupe. Ils le résument en deux mots: power manouche.

 

 

À leurs débuts, en 2008, le groupe fonctionne à trois: c’est le Turbo niglo trio. En 2016, le contrebassiste part du groupe et devient Turbo niglo«’Niglo’, parce-que cela veut dire hérisson en manouche et ‘turbo’ pour le côté punchy», raconte Sami. Après six mois de travail, Mike et Sami sortent pour décembre 2018 leur premier album en duo, Cinéma forain. Un nom qui s’explique en référence à l’esprit des «forains du débuts 1900 qui se baladaient» de villes en villes et qui organisaient, entre autres, des séances de cinéma. «Nous avons fait un lien avec notre musique car avec toute la tiraille qu’on se trimballe: vidéo-projection, gadgets, … On est très souvent en tournée, alors on déballe, on emballe, on remballe», explicite de son côté Mike. D’ailleurs, Turbo niglo ne propose plus que de simples concerts, il y a également une dimension de performance visuelle. Depuis qu’il n’y a plus de contrebasse dans la formation, les deux comparses ont compensé cette absence avec «une envie de la musique électronique». Toutes les compositions ont été «ré-arrangées électroniquement» et chaque élément produit par ordinateur trouve un écho «visible». Ainsi, le groupe veut proposer «un peu plus qu’un concert mais un petit spectacle intime dans (leur) univers».

 

Mike (à gauche), américain d’origine, n’a pas eu de formation musicale mais a fait entre autres des études « d’arts appliqués ». Quant à Sami (à droite), après une fac de musicologie à UT2J, il a suivit pendant cinq années les cours d’une école de jazz à Paris, l’American school of modern music — Photo Kevin Figuier, Aparté.com

 

Avec Cinéma forain, les sept musiques s’enchainent comme une balade à pied. On passe d’une ambiance à une autre et on emprunte les pas d’un personnage qui se promène dans les rues de Barbès à Paris puis dans un café. À travers ces titres, certains pourront être de véritables coups de coeur quand d’autres seront vous parlerons moins. Ce premier album en duo réussi est à l’image de leur philosophie: éclectique et transversale.

→ Sortie de l’album: 1er décembre 2018. Notez qu’avec votre smartphone, vous pouvez écouter gratuitement les différents titres grâce au QR code présent dans le numéro 69 de Clutch magazine. Site internet et page Facebook du groupe.

Article rédigé par Kevin Figuier

Sur les Internet et sur papier.

(A)parté pas si vite !

Mais au fait, « C’est quoi le théâtre? »

Au ThéâtredelaCité (ex-TNT), jusqu’au 28 novembre 2018, Théodore Oliver, Fanny Violeau et Quentin Quignon répondent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *