Home >> Culture >> A découvrir >> TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESBleu Toucan, entre utopie et électro-pop

TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTESBleu Toucan, entre utopie et électro-pop

Vendredi 22 Septembre au Connexion : le collectif  Crève Cœur a invité le trio Bleu Toucan. Ce nouveau collectif apporte une autre approche de la musique électronique. Aparté.com en a profité pour découvrir le monde utopique de Bleu Toucan !

 

 

Le collectif Crève cœur, c’est le projet d’un groupe d’étudiants en « Ingénierie et gestion de projets artistiques et culturels ». Leur objectif est de rassembler une nouvelle scène toulousaine autour de la new wave et de la pop-électro.

Crève Cœur régale les adeptes toulousains de ce nouveau genre musical et permet de faire découvrir un nouvel univers à un public plus habitué aux soirées électro que pop. C’est aussi une chance pour ces artistes émergents venant de divers horizons, de s’essayer au public et à la scène toulousaine. 

Pour leur première soirée en février dernier, Crève Cœur avait fait fort en faisant venir le groupe parisien Agar Agar et les toulousains d’Aqua Chaos au Connexion Live à Toulouse. Une première soirée qui a fait l’unanimité et qui ne pouvait que motiver le collectif à continuer dans cette voie. C’est donc fin Septembre qu’ils ont remis ça au Connexion avec deux groupes du label Profil de Face : Bleu Toucan et Vendredi sur Mer et le duo électronique toulousain Rachell. Crève Cœur c’est avant tout un projet humain et une passion commune pour la musique et le partage.

 

La scène en bleu toucan – Photographie : Fanny Hall

 

L’univers de Bleu Toucan, fait de paroles glissantes sur des accords de synthé et de beats cadencés nous a interpellé. À plusieurs reprises, le groupe appelle le public à se rapprocher du bord de scène et à rentrer dans leur sphère. La communion est bien réelle.

 

Toucanopolis, une ville utopique

« Vivre plus lentement, » telle est la base sur laquelle se repose Bleu Toucan. Les membres du groupe défendent les valeurs de « sobriété, partage, et de respect »Toucanopolis est le nom qu’ils donnent à leur lieu de vie utopique et qui réunit leur vision des choses et leurs rêves de paradis exotique.

 

« Rendez-vous aux rêves Hanoï café » – Photographie : Fanny Hall

 

Léo, chanteur et claviériste, et Manu, chanteur, ont eu un coup de foudre musical à Paris. Bien qu’ils soient issus de deux formations musicales différentes, ils ont  décidé de monter un groupe. Frédéric, troisième membre du groupe, assure la guitare et la basse.

Le groupe revendique des « influences musicales éclectiques, et une sensibilité au monde qui les entoure ». C’est ce mélange qui leur permet de retranscrire ces émotions dans leurs créations.

 

« On veut que les gens ressentent une certaine spontanéité dans notre travail. Une émotion, tu peux pas trop la travailler. Il faut que ça le fasse avec peu d’éléments. La sensibilité et l’émotion ne se maquillent pas »

 

Pour ne pas fausser ces émotions, ils composent leurs morceaux rapidement. Sans tergiverser, et en y mettant leurs tripes. Depuis une chambre, le trio fabrique une musique actuelle, accessible à tout le monde, profitant des libertés d’internet.

Article rédigé par Lucie Combes

(A)parté pas si vite !

En Aparté avec… Fishbach : « Le mot variété n’est plus un gros mot! »

Située quelque part entre une pop planante riche en synthés et la chanson française, Fishbach …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *