Home >> Culture >> Critiques >> TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESSur la tête, Laurent Pelly fait résonner les mots de Prévert

TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESSur la tête, Laurent Pelly fait résonner les mots de Prévert

Du 3 au 14 octobre 2017, Laurent Pelly nous invite à (re)découvrir Prévert avec un spectacle charmant ! L’éternel poète trouve un nouveau refuge au TNT et résonne de manière étonnante avec l’actualité.

 

La jeunesse de l’ATELIER est marquante – Photographie :  Polo Garat-Odessa

 

 

Depuis quelques années, le Théâtre National de Toulouse (TNT) permet à de jeunes comédiens de suivre un an de formations artistiques grâce à l’ATELIER. Cette troupe éphémère de sept comédiens grandit au sein même du théâtre et propose chaque année des spectacles. Pour ce début de saison, c’est avec une adaptation théâtrale des textes de Prévert que Laurent Pelly et ses jeunes comédiens nous charment. Avec Sur la tête, Laurent Pelly a souhaité montrer toute l’universalité et l’engagement de la poésie de Prévert, avec une sélection de plusieurs de ces textes. Le résultat est une réussite. Montrés avec légèreté mais traités avec profondeur, les textes de Prévert résonnent avec notre époque.

 

 

Une énergie qui dynamite l’oeuvre de Prévert

C’est un spectacle plutôt sobre que nous propose Laurent Pelly dans cette création. De forts choix scéniques ont été pris, comme cette grande page blanche en plein milieu du plateau. Elle rappelle la page sur laquelle l’auteur écrit mais aussi la poésie qui va prendre forme devant nous, en direct. Les comédiens s’interpellent, se font échos, résonnent les uns avec les autres. Multitâches, ils chantent, manipulent des marionnettes et se déplacent sur scène comme en suivant une chorégraphie minutieuse. Cette énergie dynamite l’oeuvre de Prévert, dont les mots n’ont perdus aucune justesse et répondent au monde actuel.

 

Cette jeune troupe fait preuve d’une maturité étonnante – Photographie : Polo Garat-Odessa

 

La mise en scène est épurée, et la scène est plongée dans un début de pénombre. D’emblée, une réelle proximité s’établit entre les spectateurs et les comédiens. Laurent Pelly nous enveloppe dans un univers où les textes de Prévert peuvent laisser entendre tout leur sens.

 

Sur la tête est un projet réussi qui remet Prévert, trop souvent délaissé, au cœur de l’actualité culturelle.

Les représentations se tiennent tous les soirs jusqu’au samedi 14 octobre.

Article rédigé par Clémence Herquin

(A)parté pas si vite !

En Aparté avec… Fishbach : « Le mot variété n’est plus un gros mot! »

Située quelque part entre une pop planante riche en synthés et la chanson française, Fishbach …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *