Home >> Société >> Dans la rue >> TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESRécit d’une soirée électorale

TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESRécit d’une soirée électorale

Beaucoup de larmes lors de cette soirée électorale mouvementée. Larmes de joie chez les militants d’En Marche !, larmes de déception avec la France insoumise, et larmes causées par les gaz lacrymogènes dans les rues toulousaines. Récits et photos.

Le vote – Paul Roquecave, Aparté.com

 

En Marche ! en liesse

Les militants d’En Marche ! étaient réunis au restaurant le J’Go près du marché Victor Hugo. Bon signe, dès 19h40, on commence à sortir le champagne. À 20h, c’est l’explosion de joie dans la salle décorée pour l’occasion. Débordé d’enthousiasme, un couple s’embrasse devant les photographes et les caméras de télévision. D’autres s’enivrent pour fêter leur première victoire.

Pour plus de détails concernant la soirée EM!, consultez l’article de Kevin Figuier pour France 3 Occitanie.

 

/ / Retrouvez notre interview avec un jeune militant toulousain d’En Marche !

 

Photographies par Kevin Figuier

La déception insoumise

Une centaine de personnes étaient rassemblées avec la France insoumise dans la salle Barcelone. Les militants voulaient vraiment croire en la victoire de Jean-Luc Mélenchon. Lorsque la nouvelle tombe sur le coup de 20h, c’est le choc. Certains se mettent à pleurer, d’autres s’asseyent, dépités, le visage entre les mains. Le responsable local indique de prendre les résultats avec des pincettes en attendant les premiers chiffres officiels du ministère de l’Intérieur. Trente minutes plus tard, remis du choc initial, on se met à scander « Résistance ».

 

/ / Relire notre interview avec les Jeunes insoumis toulousains.

 

Photographies de Pablo Turin-Noriega

 

Les « ingouvernables »

Suite à l’annonce des résultats du premier tour de la Présidentielle, des manifestations sauvages se déroulent dans plusieurs villes de France. Ces groupes sont constitués de militants antifascites, et d’ingouvernables, qui rejettent toutes formes de gouvernements et d’élections. À Toulouse, une centaine de personnes se rassemblent vers 23h place Arnaud Bernard, dans le centre-ville.
La manifestation démarre autour de l’église Saint-Sernin pour se diriger vers les rues proches du Capitole. De retour place Saint-Sernin, quelques grenades lacrymogènes fusent, une personne est interpellée. À partir de là, les manifestants sont suivis par les forces de l’ordre et se dispersent rapidement.
La préfecture avait déployé pour l’occasion un dispositif policier très important, notamment autour de la place du Capitole, mais tout s’est déroulé sans réel affrontement, d’un côté comme de l’autre, en une quarantaine de minutes.

 

Photographies de Paul Roquecave

Retrouvez plus de photos de la manifestation du premier tour de la présidentielle ici.

Article rédigé par La rédaction Aparté.com

(A)parté pas si vite !

#CryptoParty ou les « notions d’hygiène numérique » à connaître

[Cet article est collaboratif, il peut être mis à jour sur simple demande via mail] …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *