Accueil >> Culture >> A découvrir >> L’unique et beau MATOU

L’unique et beau MATOU

Après plus de deux années de travaux, le musée de l’Affiche de Toulouse (Matou) rouvre au public. Trois expositions temporaires seront présentées annuellement. Pour cette nouvelle inauguration, le travail de Roger Broders propose un voyage géographique et dans le temps à travers la France.

L’entrée du Matou a été repensée – Photo Kevin Figuier / Aparté.com

 

C’est un lieu unique en France. Jadis, il s’appelait le centre municipal de l’affiche, de la carte postale et de l’art graphique. Créé en 1978 sous l’impulsion du concepteur d’affiches François-Régis Gastou et d’une “association de collectionneurs”, l’ouverture de cet espace est officialisée cinq années plus tard dans le quartier Saint-Cyprien. De part sa création, il devient le premier lieu consacré à l’art graphique publicitaire.

Le fond est constitué de plus de 205 000 documents —dont 20 000 affiches— et objets où la pièce la plus ancienne date de 1637. Dans cette étonnante collection sont répertoriés des objets du quotidien. On y trouve des vignettes chromolithographiques, des étiquettes de vins, de fromages, de bouteilles d’eau et de bière mais aussi des emballages de savon, des plaques émaillées, des affiches en relief ou encore des calendriers et plus surprenant ici des lames de rasoir. Toujours dans cette collection protéiforme, se trouve quatorze affiches originales réalisées par Henri de Toulouse-Lautrec.

En 2015, le centre de l’Affiche devient le MATOU pour Musée d’Affiche de TOUlouse. La même année en février, une restructuration ainsi qu’une mise en conformité du bâtiment contraignent à la fermeture pendant deux années. Sa réouverture est célébrée avec une exposition consacrée au travail de Roger Broders. Avec cette exposition sur le thème du voyage, le talentueux affichiste a réalisé au total pour la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée “plus d’une centaine” d’illustrations. Là où le train passe, Broders a réalisé une affiche pour chacune des principales villes-étapes. “Les affiches de Broders sont le reflet des courants picturaux de l’époque tels que le cubisme, le futurisme ou le constructivisme. Avec sa géométrisation des formes et des silhouettes, ses audaces chromatiques, il va en révolutionner le style”, explique Sonia Ganja la directrice du musée.

À noter que le Matou n’est pas très vaste, la superficie d’exposition est d’environ 90m².

 

Infos pratiques:

Matou, ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h à 18h.

58 allées Charles de Fitte.

Métro ligne A, station Saint-Cyprien République.

Tarif plein: 4€, tarif réduit: 2€

Exposition temporaire Roger Broders Le Voyage, jusqu’au 27 août 2017.

Rédigé par Kevin Figuier

Sur les Internet et sur papier.

Attendez, (A)partez pas si vite !

Cinémathèque de Toulouse: 13e édition du Cinéma en plein air

Si le temps est mauvais, la séance en plein air n’est pas annulée mais se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *