Accueil >> Dossiers >> Les sites internet des candidats à la primaire socialiste

Les sites internet des candidats à la primaire socialiste

Parce que juger un candidat sur ses idées c’est complètement has-been, on a décidé de ne se fier qu’aux sites internet de ces derniers. Petit tour d’horizon du pire au meilleur des sites des candidats aux “Primaires citoyennes”.

 

Les stratégies de communication web sont devenues primordiales dans les campagnes politiques. Et intégrer un hashtag devant son nom ne suffit pas à rendre une communication moderne, crédible ou cool. Lequel des candidats de la “Belle Alliance Populaire” s’en tire le mieux ?

 

Le plus inexistant : Sylvia Pinel — partiradicaldegauche.fr

Sylvia Pinel n’a pas le droit à son site propre

On sent que Sylvia Pinel s’est un peu faite trainée dans cette histoire de primaires à la dernière minute. Il aurait été révoltant de n’avoir aucune femme aux primaires de gauche. C’est simple, elle n’a pas de site internet propre, et doit se contenter du site (plutôt joli on doit l’accorder) du Parti Radical de Gauche. Bon, depuis les débats, ils ont quand même pensé à lui rajouter une petite bannière sur la page d’entrée du site. Son programme n’a même pas de page dédiée, juste un téléchargement PDF d’un document à la mise en page bien scolaire.

Couleurs : Le site du PRG est assez élégant et présente un très sobre bleu-gris et des détails jaunes dorés. Probablement une référence aux valeurs pro-Europe du parti. Fond Blanc.

Moins : La pauvre Sylvia Pinel n’est pas vraiment mise en vedette.

Plus : On a le droit à une photo de Jean-Michel Baylet.

 

Le plus laid : Jean-Luc Bennahmias — jlbennahmias2017.fr

Jean-Luc Bennahmias 2017 : un site de toute beauté

Le candidat le plus distrayant de cette primaire n’est pas hyper à l’aise avec la communication web, il faut dire qu’il ne doit pas avoir le même budget que ses concurrents. Déjà, le site référencé sur celui de la primaire social – euh citoyenne  – n’est pas son site de campagne, mais son petit site perso de député européen pas hyper à jour.

On a ensuite trouvé le site de jlbennahmias2017. La mise en page est plus moderne, mais le thème du site ressemble au thème par défaut de n’importe quel blog. Il fait la part belle aux images tout droit issues des banques d’images, et aux montages photos de qualitaaayy. Et il aime ça les montages Jean-Luc !

Images sorties d’une banque d’image bien ringardes
Bennahmias posé tranquille sur une pâquerette

Couleurs : Seul candidat un peu original, qui utilise un superbe vert d’eau sur fond gris foncé.

Moins : Le site de Bennahmias est moche, peu pratique, et pas du tout moderne.

Plus : Les montages ringards donnent un certain charme au site. Sanseverino préside le comité de soutien.

 

Le plus interminable : François de Rugy — derugy2017.fr

De premier abord le site de François de Rugy à l’air classe, mais attendez vous à scroller

De Rugy, c’est l’écologie, ou l’inverse on ne sait plus exactement le slogan. Esthétiquement, le site est pas mal, mais qu’est-ce qu’il est long ! La volonté de créer une “Timeline” où l’on met toute les interventions du candidat dans les médias et sur les réseaux sociaux nous fait scroller la page à n’en plus finir. Bref, le site est illisible.

Capture d’écran de la page d’entrée du site web de François de Rugy : c’est très long

Bel tentative de mettre de GIFs, c’est jeune ça les GIFs, c’est dynamique ! Bon là animer ces “66 mesures” en même temps, c’était pas nécessaire, surtout que la page est déjà suffisamment chargée. Si le nombre ne vous avait pas mis la puce à l’oreille, la nausée provoquée par ces images en mouvement vous convaincra du satanisme du candidat.

Couleurs : Vert (parce que l’écologie, la salade tout ça), et bleu clair. Fond blanc.

Moins : Page principale interminable, mauvaise intégration des réseaux sociaux.

Plus : Le site existe.

 

Le plus vide : Vincent Peillon — vp2017.fr

Le site de Vicent Peillon est simple. Trop simple ?

Le site de Vincent Peillon (ou “VP” comme l’indiquent l’url et le logo) est plutôt beau, il ressemble au site d’une chaine télé. Par contre on sent qu’il a été modifié par des équipes de designers différentes, la page d’entrée manque d’unité graphique. Au niveau contenu, c’est assez faible. La solution ? Mettre des cartes sur trois colonnes un peu comme un Pinterest. Pas la méthode la plus effective d’afficher du texte, mais ça fait illusion. À la manière d’un étudiant qui augmente les espacements entre caractères pour remplir plus de place (ce qui n’a jamais été notre cas bien entendu).

Couleurs : Pour faire un peu original, le bleu et le rouge habituels ont été remplacés par un rouge-magenta et un bleu-violet. Fond gris très clair.

Moins : Le site est trop simple

Plus : Le site est simple

 

Le plus classique : Manuel Valls — manuelvalls.fr

Manuel Valls fait son maximum pour avoir l’air sympathique

On cherchait des détails un peu rigolo sur le site de Valls, hélas, pas grand chose à se mettre sur la dent. Le slogan franchement nul “Faire gagner tout ce qui nous rassemble” est mis à la porte, et replacé par un plus classique “Une république forte – une France juste”. Ce site est tout ce qu’il y a de plus classique pour un candidat à la présidentielle. On a le droit à une magnifique photo de Manu qui nous fait son plus beau sourire (un peu flippant) en ouverture. Le #Valls2017 est mis en avant et sert de logo.

Couleurs : Bleu, rouge, fond bleu pâle.

Moins : Rien à redire, le site remplit parfaitement sa fonction.

Plus : C’est le site le plus clair, aéré, compréhensible.

 

Le plus mélomane : Benoit Hamon — benoithamon2017.fr

Avant de faire battre le cœur de la France, Hamon nous fait battre la mesure

Comme celui de Valls, au premier abord le site fait plutôt classique. Cependant le site de Hamon se distingue en faisant la part belle aux réseaux sociaux (Youtube, Facebook, Twitter), et les vidéos des précédents meeting. Il nous propose d’ailleurs de changer notre photo de profil Facebook avec en y ajoutant notre soutient à Hamon.

Graphiquement on aime les petites icônes comme le hashtag avec drapeau bleu-blanc-rouge intégré. Mais si ce site est notre coup de cœur, c’est grâce à l’intégration d’un module “Dans les oreilles de Benoit Hamon”, où le candidat nous fait profiter d’une bande son pour s’ambiancer en lisant le reste du programme.

Benoit Hamon est le candidat qui intègre le mieux les réseaux sociaux

Couleurs : Un bleu et un rouge pétards. Fond blanc.

Moins : Les couleurs vives et les caractères gras sont légèrement agressifs.

Plus : L’intégration des réseaux sociaux est optimale. Benoit Hamon a de bons goûts musicaux.

 

Le plus beau : Arnaud Montebourg — arnaudmontebourg-2017.fr

“Montebourg”, the new French fragrance

 

Arnaud Montebourg, ou plutôt “Montebourg” comme c’est affiché sur le site, telle une marque, est le seul candidat avec Vincent Peillon à avoir un vrai logo. Celui de Montebourg est un carré bleu coupé de 5 lignes blanches horizontales : une marinière ; c’est bath ! L’idée est séduisante, mais placé en haut de la page ce logo ressemble furieusement à un bouton de menu déroulant (le fameux “hamburger”).

Le site est cependant le plus beau de tous et allie à la fois classe et modernité. Le candidat joue à fond la carte du “Projet France” en ayant un site certifié Made in France. Néanmoins, on trouve qu’utiliser Dailymotion à la place de Youtube c’est quand même pousser le délire un peu loin !

Couleurs : bleu pâle, rouge-rose pâle.

Moins : Le site fait un peu marque de vêtement. Il est trop beau et fait moins proche du peuple.

Plus : C’est le plus beau de tous. Il est certifié Made in France.

Rédigé par François Cellier

Flâneur — Origami master — Rédac' chef bis — Chez Aparté.com depuis septembre 2013.

Attendez, (A)partez pas si vite !

8-mars: Encore et toujours, les droits des femmes

—L’édito de la rédaction— L’idéal voudrait qu’on ne rappelle plus l’importance du 8 mars, celle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *