TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESOrchestre National du Capitole : Un Happy Hour à consommer sans modération

Depuis 2015, l’Orchestre national du Capitole de Toulouse (ONCT) organise des concerts d’une heure à la Halle aux Grains. Une façon de rendre accessible la musique symphonique et d’attirer les jeunes avec des places à 5€ pour les moins de 27 ans.

3a5c3222

Photo Kevin Figuier, Aparté.com

 

On va tout de suite écarter les blagues sur le sujet. Non, l’Happy Hour de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse n’est pas un rassemblement de musiciens qui viennent prendre un apéro après le travail pour décompresser. Imaginé lors de la saison 2015-2016, l’ONCT a donné quatre concerts symphoniques d’une heure consacré à un compositeur. Ce samedi 12 novembre 2016, George Bizet avec son œuvre mondialement connue, Carmen, était à l’honneur.

Trente minutes avant 18h, plusieurs files d’attentes serpentent les alentours de la Halle aux Grains située à la frontière du quartier François-Verdier. Jadis consacrée au commerce des céréales, la forme octogonale de la salle municipale permet d’accueillir précisément 2146 spectateurs et offre, depuis la scène, une vue à 360°. C’est d’ailleurs à cet endroit que les dernières Victoires de la musique classique se sont déroulées. Avec sa baguette, c’est la cheffe d’orchestre Sabrie Bekirova qui dirige la formation orchestrale composée de plus de soixante musiciens. Au programme: Carmen, suite 1 et 2 ; symphonie n°1 en ut majeur avec quatre mouvements. Autant de morceaux si familiers qui, joués par un orchestre, donnent des frissons dès les premières notes.

Si on peut regretter une acoustique en deçà des attentes par rapport à l’audace architecturale du lieu, il faut saluer l’initiative des Happy Hour de l’ONCT. Ce dernier, par cette opération inédite en région, a voulu réinventer le concept de « l’apéritif : [soit] une heure, consacrée à un chef-d’œuvre du répertoire, pour permettre à ceux que le concert impressionne de découvrir autrement les plus belles pages de l’orchestre », explique-t-on à Aparté.com. Avec une place qui n’excède pas les 20€, elle peut dégringoler jusqu’à 5€ pour les moins de 27 ans. Ce qui permet d’apercevoir, dans les rangs des spectateurs, un public de tous âges et pratiquement toutes les classes sociales.

L’Happy hour est la meilleure façon de (re)découvrir la puissance intemporelle de la musique classique avec —il faut le préciser— des musiciens au talent qui n’est plus à démontrer. Prochain Happy Hour le samedi 17 décembre avec Casse-Noisette et Le Lac des cygnes de Tchaïkovski. C’est Tugan Sokhiev qui sera à la direction de la formation orchestrale.

Site internet des Happy Hour – ONCT

A.S. et K.F.
Photos: Kevin Figuier, Aparté.com

Article rédigé par Kevin Figuier

Sur les Internet et sur papier – Rédacteur en chef Aparté.com

(A)parté pas si vite !

Germaine Chaumel: une photographe à l’oeil humaniste

Le conseil départemental de la Haute-Garonne met à l’honneur, dans une double-exposition gratuite, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *