À la une | Zoom Sur | par Salsabil Chellali | le 05 mars 2013

Après la Dominicale, les spectacles de cabaret et de burlesque sont également à retrouver dans quelques salles toulousaines. Le cabaret Ô Toulouse se dédie exclusivement à cet art, avec une troupe de danseuses, une chanteuse et un numéro surprise pour chaque représentation. Un reportage tout en photographie.

Qu’est ce que le cabaret ? D’après la chanteuse attitrée de Ô Toulouse: « une comédie musicale très ancienne qui enchaîne entrées et sorties, où la scène se doit d’être toujours occupée. Plusieurs thèmes se succèdent mais une cohérence dans le style musical est essentielle ».

 

 

 

 

 

Au programme de la soirée, un tableau en trois thèmes. Lancement avec du cabaret pur dont évidemment une danse de french cancan. Suit du Tango argentin et quelques tableaux de salsa et de swing.

Marie danseuse (au centre) : « Ce style de cabaret me plaît beaucoup, il n’est pas du même type que le Moulin Rouge, mais plus à l’américaine et plus proche du public ».

Fabienne, danseuse, a exercé neuf ans comme intermittente du spectacle. Elle danse depuis cinq ans au Cabaret Ô Toulouse. Elle avait fait la première à l’ouverture : « J’ai choisi la danse de cabaret parce qu’il y a plus d’offre de travail dans ce domaine. A la base je danse du modern jazz, mais la danse de cabaret me plaît parce que j’aime ce qui est rétro et surtout le cabaret jazz swing des années 1920-1940. C’est une ambiance festive, techniquement très intéressante pour le danseur. J’aime aussi l’idée de jouer un rôle différent sur scène. C’est un milieu où il y a une bonne interactivité avec le public. Pour le cancan, on descend vers les gens. Le public de cabaret vient émerveillé pour passer un bon moment, ils sont plus ouverts au spectacle et on échange ».

De la danse et du chant entrecoupés par de l’humour avec de la magie burlesque.

Mais surtout un final explosif, tout en plumes !

 

Tags: , , , ,

Qu'en pensez vous ? 1 commentaire

Name requis

Website