Home >> À la une >> TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTES« Turf » de F. Onteniente: Un bon navet bien d’chez nous !

TEMPS DE LECTURE : 3 MINUTES« Turf » de F. Onteniente: Un bon navet bien d’chez nous !

Titre : Turf

Réalisateur : Fabien Onteniente

Date de sortie : 13 février 2013

Pays : France

Le film en un tweet : « @AlainChabat pourquoi tu as accepté de faire ce film ? »

Contexte : Fabien Onteniente fait partie de ces réalisateurs français que le grand public aime et qui enchaîne les succès, d’un point de vue du box-office. On le connaît surtout pour avoir réalisé des films comme Camping, Trois Zéros ou encore Disco. Il revient ici avec Turf, une comédie sur l’univers des courses hippiques.

Commentaires : Autant le dire tout de suite, ce film est très mauvais. Entre clichés monumentaux et blagues qui tombent à l’eau, il est difficile de dire du bien de cette comédie qui n’en finit pas. On a mal pour Alain Chabat que l’on aime, on se demande ce qu’il fait là et on a l’impression que lui aussi se pose la question. Les acteurs jouent mal, manquent de convictions, à l’exception de Gérard Depardieu qui est relativement convainquant dans son rôle d’escroc sans scrupules.

Le quatuor composé d’Alain Chabat, Edouard Baer, Philippe Duquesne et Lucien Jean-Baptiste joue faux. Les rôles sont tellement clichés qu’il est dur pour eux de se faire une place dans ce costume qu’on leur enfile de force. La faute au scénario plus qu’aux acteurs donc.

Turf est la preuve cinématographique qu’un déballage d’acteurs connus ne fait pas automatiquement un bon film, c’est bien tout le contraire. On étouffe sous cette avalanche d’acteurs qui se marchent sur les pieds. Alain Chabat, Edouard Baer, Philippe Duquesne, Gérard Depardieu, Marthe Villalonga, Sergi Lopez, Hélèna Noguerra, Cristiana Reali, Xavier Beauvois… On n’en finit pas et on a l’impression, à mesure que de nouveaux acteurs connus apparaissent, que le film coule de plus en plus. Et comme si il y en avait pas assez, d’autres personnages apparaissent et jouent plus ou moins leur propre rôle : Roland Courbis, Pierre Menés, Jérôme Commandeur, Nikos Aliagas… On sombre dans le lourdingue et le film deviendrait presque énervant car au final, on n’apprend rien sur le monde hippique.

La réalisation est parfois même bancale, même le non-professionnel pourra relever des faux raccords, des imprécisions dans la mise en scène.

Mais la principale déception réside dans la catégorie même du film et dans l’attente que l’on en a. Avec Alain Chabat au scénario, on s’attend à rire un peu. Même avec le plus grand effort du monde, c’est à peine si l’on esquisse un sourire.

Bref, un film qui aura du mal à convaincre. La recette ne prend pas.

Séquence dispensable : Beaucoup de scènes font appel à la facilité. Dès le départ, le film a du mal à se lancer, on sent que les acteurs ne se donnent pas à fond.

Séquence indispensable : La dernière course relève un peu la sauce du film.

Les acteurs qui auraient pu jouer : Des acteurs inconnus, comme ça ils le seraient restés.

Réplique à retenir : « La France me manquait, ses vertes pelouses … » (Gérard Depardieu, véridique !)

Il faudrait conseiller ce film à : Un ennemi.

Morale : La quantité ne fait pas la qualité.

Ce qu’en diront les autres : Pas grand-chose …

Pourcentages : 10%

Article rédigé par Yoann Solirenne

(A)parté pas si vite !

Les idées et les rêves des jeunesses haut-garonnaises

Gratuité ou tarif réduit des transports en commun pour les jeunes, revenu universel dès 14 …

Un commentaire

  1. Fabien Onteniente…. besoin d’en dire plus ?? Les gens ne savent pas que ce type ne fait que des daubes monumentales ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *