TEMPS DE LECTURE : 1 MINUTESJ’ai passé une soirée avec une habituée de la Casa Manolo

Ce soir, je sors. Du moins, c’est ce qui est prévu en ce froid vendredi de novembre. Trop froid d’ailleurs. Me voilà clouée au lit, incapable de sortir le moindre orteil hors de la couette. La soirée me sera narrée par les copains, le lendemain, autour d’une tisane justifiée au choix par le rhume ou par les débordements de la veille. Témoignage.

« Il était à peu près deux heures du matin, on a voulu continuer la soirée à la Casa Manolo, place Arnaud Bernard. Pour entrer, tu sonnes, comme si t’allais chez quelqu’un, et tu atterris dans une sorte de maison sombre. On a déposé nos fringues au vestiaire, et on est descendu au sous-sol. Là, l’ambiance est cool, les chaises et les tables ont été retournées et poussées contre le mur pour libérer l’espace de danse. On s’est dirigé vers le bar et j’ai payé ma tournée, sur fond de Michel Sardou et son ode au Conemara. Côté musique, c’est éclectique : on passait allègrement d’une ambiance techno à latino, sans  déplorer l’absence de transition. En même temps, passé une heure, on ne s’offusque plus de rien…

D’ailleurs à la Casa tu t’y sens bien, les gens dansent sans prétentions et les clopes sont autorisées. Une très bonne fin de soirée. »

La Casa Manolo est ouverte les jeudi, vendredi et samedi soirs, rue des Trois Pilliers, quartier Arnaud B. Soignez votre rhume et profitez !

Article rédigé par Mari Goicoechea

(A)parté pas si vite !

Germaine Chaumel: une photographe à l’oeil humaniste

Le conseil départemental de la Haute-Garonne met à l’honneur, dans une double-exposition gratuite, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *