Home >> À la une >> TEMPS DE LECTURE : 4 MINUTESCONCERT/ kIM NOVAK au Connexion Café

TEMPS DE LECTURE : 4 MINUTESCONCERT/ kIM NOVAK au Connexion Café

Groupe : kIM NOVAK  / Première partie : Les filles et les garçons

Lieu : Le Connexion Café

Date du concert : 26 avril 2012

Le concert en un tweet : « Et le prix du live de 2012 est attribué à : kIM NOVAK ! #enthousiasmedébordant »

Commentaire : « Je suis sur la liste ».  J’ai beau devoir affronter pour la première fois de ma vie un concert toute seule,  pour rien au monde je n’aurais raté une occasion de prononcer cette phrase magique. Premier constat : Mais où sont les gens ? La salle est quasiment vide et le concert doit démarrer dans… ah, il y a 10 minutes. Moi qui espérais me fondre dans la foule… Tant pis, je trouve une place assise près de la scène et tâche de m’occuper dignement pendant la traditionnelle demi-heure de retard pour un concert. Quelques personnes arrivent mais il est évident que la salle sera loin d’être comble. Un jeune homme finit par débarquer sur scène. Seul avec son clavier, sa guitare et son ordinateur, Lucas Nedellec, unique membre de Les Filles et Les Garçons ouvre le bal. Il nous offre de la pop légère qui m’évoque Teen Daze ou bien Washed Out. Si les instruments sont parfaitement maîtrisés et la musique planante, la voix est peu assurée, on sent le stress percer, et ce malgré le fait que le public semble principalement composé d’amis venus le soutenir. C’est dommage mais cela n’empêche pas de passer un agréable moment.C’est maintenant au tour de kIM NOVAK de monter sur scène. J’ai écouté leur dernier album en tout et pour tout deux fois  et ne m’attend donc à rien de précis. Les quatre membres du groupe ont l’air fatigué mais motivés. Et pour cause, le live est tout simplement excellent. Les quelques souvenirs de l’album studio qui m’avaient laissé entrevoir un groupe prometteur mais pas nécessairement transcendant sont directement envoyés aux oubliettes. Le live donne toute leur dimension aux chansons, ce groupe est visiblement fait pour la scène et le contact avec le public. Complètement transportée, je souris bêtement durant tout le concert et me demande déjà quand est-ce que je vais bien pouvoir les revoir sur scène. Le retour à la réalité est désagréable.

Contexte : Le concert est organisé dans le cadre du Green Art festival créé par quelques élèves de l’ESC Toulouse. Après une exposition/ concert au bar La Maison la semaine précédente autour d’artistes qui travaillent des matériaux recyclés, le festival s’achève sur ce concert. Pour rester dans le Green, toute personne ramenant une pièce de petit électroménager se verra offrir une bière. kIM NOVAK est alors en tournée dans toute la France pour défendre leur deuxième album The Golden Mean , album pop-rock de l’année aux victoires de la musique Slate. D’après sa page Facebook le groupe est désormais en train de « préparer la rentrée »… Espérons que ce soit en studio.

Sociotype : Puisque le festival était organisé par l’école, la salle était surtout investie d’élèves de l’ESC, venus soutenir l’initiative de leurs camarades. Pour le reste, quelques curieux restés, comme moi, sagement sur leur chaise pendant tout le concert.

Ce qu’en diront les autres : Pas grand-chose puisqu’ils ont commis l’erreur de ne pas faire le déplacement. (#shameonyou)

Pourcentage : 75%

Avis du conseil : Les filles et les garçons, poursuivre les efforts, tenir le rythme, on est sur la bonne voie.  kIM NOVAk : un cri de groupie compte-t-il comme une appréciation valable ?

Suite logique : Ne plus jamais réécouter le CD et attendre impatiemment (= en sautillant sur place) le retour de Kim Novak sur une scène toulousaine. Qui a dit excessive ?

Ce soir, j’ai regretté : Trop peu de gens dans la salle, l’ambiance n’était pas digne de ce qui se passait sur scène. Bien évidemment, comme tout bon concert, le temps a filé à la vitesse de la lumière.

Article rédigé par Victoria Bach

(A)parté pas si vite !

Les idées et les rêves des jeunesses haut-garonnaises

Gratuité ou tarif réduit des transports en commun pour les jeunes, revenu universel dès 14 …

Un commentaire

  1. J’aime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *