TEMPS DE LECTURE : 15 MINUTESEn aparté avec… Ejayremy

Ejayremy est un testeur de jeux vidéo briviste qui s’attaque aux dernières sorties dans son salon impeccablement briqué. Son crédo ? Etre proche de ses fidèles et leur proposer un rendez-vous convivial entre amis, bien que virtuel. Marié et père de famille, Jerem’ n’est pas un « geek » lambda de ce domaine si addictif, mais un passionné possédant un certain recul. Ensemble nous revenons sur son parcours, mais aussi sur la situation du jeu vidéo actuelle grâce à son regard aiguisé.  Encore un grand merci à lui pour sa disponibilité et sa motivation. 

Aparté. com : Bonjour Jeremy ! Merci d’avoir accepté notre invitation à ce dossier sur les jeux vidéos. Peux-tu te présenter en quelques mots pour ceux qui ne te connaitraient pas encore ? 

Ejayremy : Bonjour à tous, je suis donc Jerem’ alias Ejayremy. Je réalise des présentations de jeux vidéo sur internet depuis maintenant quelques années.

Tu es donc connu comme étant un des testeurs de jeux vidéo les plus en vogue sur Internet. Comment en es-tu arrivé là, quel a été ton parcours jusqu’à maintenant ?

Le plus en vogue je ne sais pas. En tout cas, je fais ça par passion des jeux vidéo et de la vidéo en général. Je suis passionné par la réalisation, le montage etc. En 2006/2007 j’ai découvert un site de jeux vidéo qui proposaient à ses membres de poster des vidéos commentées. Fan de “Level One” (ndlr: émission de la chaîne de télévision Game One) à la grande époque de Marcus, j’ai trouvé cela hallucinant. Nous, jeunes amateurs, on pouvait capturer ses jeux et les commenter. Alors je me suis renseigné sur la façon de faire, et ayant une caméra, j’ai tenté d’afficher mon visage dans mes vidéos. C’est de là que tout est parti, et  je procède aujourd’hui toujours de la même façon. A cette époque, le « videotest » n’était pas aussi répandu que maintenant, et nous étions  seulement une petite poignée. Certains continuent et d’autres ont arrêté. Je fais donc partie de la vieille école et des pionniers dans le domaine du “videotest” amateur. Je porte l’étiquette de testeur, mais je me trouve plus comme un présentateur. Dans mes vidéos, je ne teste pas de manière journalistique les jeux. Mes émissions ne sont que des rendez-vous chez moi où je présente à la manière d’un « Level One » de l’époque, les premiers pas d’un jeu.

« J’ai trouvé cela hallucinant,  nous, jeunes amateurs, on pouvait capturer ses jeux et les commenter. »

Comment prend-on concrètement la décision de se mettre en scène sur Internet où tout le monde peut nous voir ?

J’avais le matériel nécessaire, à savoir ma petite caméra vidéo. C’était à l’époque un petit défi au niveau du montage d’incruster sa tête, en plus de la capture du jeu. Je n’ai pas de souvenirs d’avoir déjà vu de “videotest” en 2006/2007, où quelqu’un était présenté de cette manière. Je me suis donc essayé de proposer ce genre de vidéos, en faisant des petits tests matériels sur des séquences de 5 minutes. Le « concept » a rapidement pris.

Tu as donc relevé le défi technique avec brio, mais est-ce que le fait d’être dans la peau d’un animateur était naturel pour toi ?

Très naturel en fait. J’ai fait des études de commerce et la relation client ça me connait plutôt bien. De plus, je suis de nature simple et naturelle. A l’époque ou j’ai commencé mes vidéos, je travaillais dans une grande chaîne de magasins de jeux vidéo en France. Mes vidéos reflètent vraiment ma personnalité. Je n’ai pas souhaité jouer un personnage, bien que j’adore la comédie. Je voulais proposer un rendez-vous chez moi comme quand j’invite des amis dans la réalité.

« Mes vidéos reflètent vraiment ma personnalité. Je n’ai pas souhaité jouer un personnage, bien que j’adore la comédie. Je voulais proposer un rendez-vous chez moi comme quand j’invite des amis dans la réalité. »

Pourquoi veut-on devenir un acteur  virtuel autour des jeux vidéo sur Internet ? Quelles sont les motivations pour le faire ?

Je ne détiens pas la réponse universelle pour toutes les personnes qui veulent faire ça. Pour ma part, c’est parti d’un défi car j’adorais faire des petits films chez moi. L’opportunité de fusionner mes deux passions, et de pouvoir les proposer sur le net m’a plu. C’est pourquoi je continue encore d’ailleurs. Maintenant, je ne cache pas que deux ans après avoir posté ma première vidéo, j’ai été contacté par quelques éditeurs afin de présenter leurs jeux. Aujourd’hui des sponsors me contactent pour afficher de la publicité et je ne refuse pas. Je ne gagne cependant pas d’argent avec mes vidéos, de plus il me faudrait déclarer etc. Je récolte juste quelques jeux vidéo, et c’est déjà pas mal. Je reçois également beaucoup de mails de jeunes. Ils me demandent de leurs fournir mes contacts afin de recevoir des jeux gratuitement. Je trouve  cette manière de procéder dommage, il n’y a plus vraiment de mérite. Je ne suis pas en relation avec tous les éditeurs et je ne reçois pas tous les jeux. Certains ne l’on pas compris malheureusement.

Combien de temps te demande la fabrication d’une vidéo dans son intégralité ?(tournage, montage etc…)

Cela dépend de mon temps libre et de mes disponibilités. Parfois je tourne plusieurs vidéos à la fois, et je fais le montage plus tard. Je ne refais jamais plusieurs fois la vidéo, sauf quand j’oublie d’enregistrer la capture. (rires) Si je me plante dans le jeu, si je bafouille ou autre, je garde le prise car je veux que ce soit naturel et simple. Je maitrise aussi le montage vidéo donc ça ne me prend pas plus de 30/45 minutes, voire moins.  Le plus long, c’est le rendu et l’envoi sur Dailymotion/Youtube en fait.

« Si je me plante dans le jeu, si je bafouille ou autre, je garde le prise car je veux que ce soit naturel et simple. »

Est-ce que le jeu vidéo est toujours omniprésent dans ta vie malgré ton mariage, ou tu as du faire de sacrées concessions ?

Le jeu vidéo est toujours omniprésent, mais il est sur que j’y passe beaucoup moins de temps. En plus d’être marié, je suis aussi papa. J’ai donc d’autres priorités dans la vie. Je joue le soir quand la télévision est libre, et je tourne mes vidéos quand je suis en repos et qu’il n’y a personne à la maison. Des concessions ? Non pas vraiment, car je trouve ça normal de ne pas « imposer » des règles ou obligations pour le jeu vidéo dans une famille. Cela ne me manque pas du tout, au contraire. J’apprécie mieux un jeu du coup. De même par rapport à mes vidéos, je ne m’impose pas d’ultimatum comme avant. A mes débuts, je me forcais de proposer une vidéo par semaine et c’était le drame pour moi si je ne pouvais pas en faire. Aujourd’hui, avec le recul, cela m’importe peu. Je gagne ma vie avec mon boulot, pas avec mes vidéos. Elles ne représentent qu’une passion, un passe temps. Passion qui passera toujours au second plan dans ma vie personnelle et professionnelle. Bien sur, si je peux en faire mon métier ce serait autre chose évidement. (rires)

« Je gagne ma vie avec mon boulot, pas avec mes vidéos. Elles ne représentent qu’une passion, un passe temps. Passion qui passera toujours au second plan dans ma vie personnelle et professionnelle. »

Peux-tu nous parler de la genèse de ton site internet, quels sont les services proposés ?

C’est depuis 2001 que j’ai mon site web. A l’époque, nous étions fans avec un ami des logiciels de création musicale « Ejay ». C’était au moment où j’ai voulu créer une communauté. C’est par ailleurs de là que j’ai trouvé mon pseudonyme, « Ejayremy”.  J’ai juste fait une contraction entre le nom de ce logiciel et mon prénom. Mon site est devenu rapidement ce qu’il est aujourd’hui : un portail qui présente mon activité /vidéos, mais aussi une communauté ! Très important ! Depuis toujours j’ai tourné mes sites en communauté afin d’être proche de mes lecteurs. Fans, je n’aime pas trop ce mot car en tant qu’amateur ça fait bizarre. Cela dit, on m’interpelle parfois dans la rue ou dans les magasins. (rires) Mon site tourne beaucoup autour de cette communauté de partage. Je propose à tous de déposer leurs vidéos et de parler de leurs sites internet. Une petite communauté de passionnés, autour de différentes rubriques tels que les jeux vidéo, le cinéma, la musiques etc…

Comme tu viens de le dire, le site est donc porté par une communauté de passionnés. Qui sont ils ? Pourquoi s’intéressent t’ils aux testeurs de jeux vidéos ?

Aujourd’hui, beaucoup font des « videotests », donc beaucoup de ma communauté font également des vidéos car je leur permets de les déposer et de présenter leurs créations. Je pense que ce qu’ils aiment c’est la proximité que j’ai avec eux, je suis disponible et à l’écoute. C’est un petit plus je pense. Il faudrait leur demander en fait, car je ne me suis jamais vraiment posé la question.

« Je pense que ce qu’ils aiment c’est la proximité que j’ai avec eux, je suis disponible et a l’écoute. »

As-tu une anecdote concernant le site lui-même ?

Oh oui, une bien belle anecdote qui m’a fait super plaisir ! Sur mon forum je propose aux membres de rédiger leurs propres tests écrits. Un membre très actif du forum en a réalisé quelques uns et depuis, il travaille pour deux magazines papiers et réalise des tests de jeux vidéo ! Ca me fait super plaisir pour lui.

Quelles nouveautés comptes tu apporter au site dans un futur plus ou moins proche ?

Je n’ai pas vraiment de nouveautés. J’ai essayé des choses plus ou moins réussies, mais aujourd’hui, ce que j’ai me suffit. J’ai tourné le site en deux parties : ma partie “homepage” où je propose mon actualité, mes dernières vidéo etc… et la seconde partie est dédiée au forum, donc à la communauté. J’ai fait pas mal d’erreurs par le passé, comme tourner le site uniquement en blog, ce qui m a fait justement perdre cette communauté.

Que penses-tu de la situation du jeu vidéo à l’heure actuelle ? Quel est ton point de vue sur la question ?

Le jeu vidéo aujourd’hui n’est plus assimilé aux enfants, comme c’était le cas dans les années 80. Les investissements pour la conception d’un jeu sont maintenant parfois bien plus gros qu’une production de films. Le “online” (ndlr: mode de jeu en ligne) a aussi pris une place plus considérable. Je me souviens de l’époque de la Dreamcast, où j’ai branché ma console à la prise téléphonique pour jouer en réseau, c’était l’extase ! A cette époque,  le haut débit n’existait pas, c’était encore le bruit horrible du modem. (rires) Ensuite vient l’époque de la XBOX, et là le réseau était énorme avec le « Xboxlive ». Par contre, je regrette beaucoup le temps où j’allais chez des potes jouer en écran partagé ! Même en online avec ces mêmes personnes, le fun était beaucoup moindre. Rien ne valait un bon multipad, et une bande de potes quand même.

« Le jeu vidéo aujourd’hui n’est plus assimilé aux enfants, comme c’était le cas dans les années 80. Les investissements pour la conception d’un jeu sont maintenant parfois bien plus gros qu’une production de films. »

Est-ce qu’en voulant trop évoluer, le jeu vidéo ne risque pas de se tuer lui même ?

Cela dépend du type d’évolution. Je trouve que ce qui le tue, ce sont les système de codes/pass. Depuis des années, tout tournait très bien sans ce système, alors pourquoi l’avoir mis en place ? Même combat, les éditeurs qui annoncent avant même la sortie d’un jeu qu’il va y avoir X DLC dessus … DLC payants (nldr :   Downloadable Content,  Contenu téléchargeable pour un jeu donné. Il peut être gratuit ou bien payant) Le jeu vidéo va t-il devenir un luxe ? Sachant que le “online” fait beaucoup et que la grande majorité des “gamers” le possèdent, ceux qui ne l’ont pas se retrouveront seuls et ne pourront pas jouer avec leurs amis. On verra avec le temps mais tant que ça marche, ils ne changeront pas, au contraire.

On dit que le jeu vidéo peut rendre violent par le biais de certains titres. Quel est ton avis sur la question ?

Peut-être, mais je dirais que cela dépend des personnes. Je pense que certaines peuvent être plus sensibles ou influençables que d’autres. C’est comme les meurtriers, suicidaires, pédophiles etc… on ne sait pas comment ils en sont arrivés là en général. Oui, le jeu vidéo peut rendre violent certaines personnes, mais au même titre qu’un film ou certaines images du JT. J’ai environ 8 ans de Xboxlive, et ces dernières années je me suis aperçu d’une forte violence verbale dans certains jeux online. Cela m’a limite choqué d’entrer en partie, et de me faire insulter car je frag (ndlr : dans un jeu vidéo multijoueur, point marqué contre un adversaire) une personne avec un type de pistolet ou un autre. Inutile de vous donner le titre du jeu, vous l’aurez trouvé je pense. (rires) Mais voila, ça choque surtout venant de jeunes enfants et non pas des ados, sur des jeux au PEGI 18 ! ( ndlr : acronyme de l’organisme anglophone « Pan European Game Information », en charge de la signalétique des jeux vidéos tout public, interdit au moins de 12 ans, 16 ans, 18 ans, etc.) C’est une question de suivi des parents je pense. Etant papa moi même, je pense être assez conscient pour ne pas faire jouer mon enfant à certains jeux, ou regarder certains films non plus.

 « Oui, le jeu vidéo peut rendre violent certaines personnes, mais au même titre qu’un film ou certaines images du JT. »

Comment vois-tu l’avenir du jeu vidéo ?

En constante évolution et de manière surprenante. Comme je dis : « qui vivront verront » ! (rires)

Quel est ton premier jeu acheté, ainsi que ton dernier ?

Mon premier jeu vidéo acheté avec mon argent : “Les Goonies II” sur NES. Un très bon souvenir ! Je ne sais plus quel âge j’avais, mais j’étais très très jeune et je venais d’avoir pour mon noël le pack NES + Tortues Ninja. Après avoir réuni de l’argent, j’étais allé avec mon père au supermarché choisir mon premier jeu vidéo. A l’époque, ça se passait au rayon TV, et la partie jeux vidéo tenait dans une petit vitrine en verre. Quand j’y repense aujourd’hui, à cette époque, acheter un jeu vidéo pour un enfant était quelque chose de spécial. Il fallait beaucoup de patience pour en avoir un. Aujourd’hui, je ne pense pas que les jeunes à cet âge prennent conscience de ça. Le dernier jeu que j’ai acheté c’est “Mario Kart 7”, sur 3DS pour mon fils.

Quels sont les jeux vidéo qui ont marqué ta vie ?

Il y en a un qui me vient rapidement à l’esprit : “GTA III” ! Depuis le premier “Driver”, je rêvais d’un jeu dans un univers libre où on pourrait sortir de sa voiture pour se balader a pied, aller n’importe où, faire une mission ou ne rien faire du tout. Quand “GTA III” est sorti, ce fut un moment énorme pour moi. C’est bête à dire mais c’est comme ça. (rires) Le jeu “Donkey Kong Contry” fut aussi un jeu terriblement beau sur Super NES. J’hallucinais sur ses graphismes et son ambiance sonore ! Sinon la période de sortie du premier “Tomb Raider” sur PS1 voire même la PS1 tout court. Console qu’un de mes amis de classe possédait et on allait chez lui jouer. On délirait sur la démo où il y a le Tyrannosaure ! (rires)

« Le jeu “Donkey Kong Contry” fut aussi un jeu terriblement beau sur Super NES. J’hallucinais sur ses graphismes et son ambiance sonore ! »

On ne le dit pas assez, mais la musique est très importante dans un jeu vidéo. Quel est pour toi le jeu qui a la meilleur BO ?

Encore “GTA”, et plus précisément l’épisode « Miami Vice ». Une BO qui plait je pense à tous, car elle est très complète et diversifiée ! Sinon “Goldeneye” sur N64 me plait beaucoup aussi.

Quel est le jeu que tu attends le plus ?

J’attends beaucoup le prochain “Rainbow Six”, ainsi que le  “Ghost Recoon”. Ce sont des séries que j’appréciais à mes débuts sur le jeu en réseau, mais j’avoue avoir peur d’être déçu, comme je l’ai à moitié été pour le “Battlefield”.

D’autres testeurs à nous conseiller ?

Des testeurs il y en a beaucoup, mais je ne retiens que ceux de mon époque comme Bibi300 et Koopa, avec qui j’ai eu la chance de tourner une vidéo. Sinon grosse pensée à Factor, Hooper, Nygmatick, Jirry Storm, Hellcat etc… Je suis désolé, j’en oublie surement. Pour les plus récents,  un “big up” à Diablox9, car j’ai appris dans l’une de ses interviews que je l’avais inspiré à faire des vidéos et je suis heureux qu’il soit aussi populaire. Egalement une pensée à certains de mes membres comme Hidangame (qui a également réalisé ma nouvelle intro), aaroncrash, angel etc…J’en passe aussi, mais venez les découvrir dans ma partie du forum « Vos Vidéos ».

Propos recueillis par Jordan Meynard

Retrouvez les vidéos et la communauté de Ejayremy sur son site internet

Article rédigé par jordanm

(A)parté pas si vite !

Germaine Chaumel: une photographe à l’oeil humaniste

Le conseil départemental de la Haute-Garonne met à l’honneur, dans une double-exposition gratuite, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *