Home >> À la une >> Zoom Sur >> TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESAparté, retour sur orbite.

TEMPS DE LECTURE : 2 MINUTESAparté, retour sur orbite.

Elise Rockenberg – 2010

« Le silence construit. La patience enrichit ». Je ne sais plus vraiment qui a prononcé cette jolie maxime, je ne suis même pas sûr qu’elle soit correcte, mais qu’importe. Nous voilà de retour à l’activité numérique. Les mois de mutisme d’Aparté ont permis à toute l’équipe de se refaire une santé et puis surtout, de plancher sur de nouveaux objectifs pour la rentrée 2011. Soyons honnêtes, l’émulsion culturelle toulousaine a encore montré qu’elle avait quelque chose à prouver. Prouver quoi ? Par exemple prouver que Toulouse a une place légitime en tant que candidate à la Capitale européenne de la culture en 2013.

L’équipe a été remodelée. Maintenant armée de nouveaux visages, la rédaction a doublé son effectif. Sciences Po, Journalisme, Communication, Histoire, nombreuses sont les filières représentées ici, une force certaine visant à garantir une pluralité de genres, d’univers, de styles et de points de vue.  Alors que les anciens préparent leur départ, les arrivants posent leurs valises. L’identité et la ligne éditoriale, quant à elles, se sont affinées vers une dimension plus originale et alternative : cultures, actualités locales, société, opinions, médias, voilà dans le désordre les fers de lance de la nouvelle édition en ligne d’Aparté. Le design et l’interface ont subi le même sort: un changement radical pour un produit culturel neuf et épuré. Pour cela, à la conception, nous nous sommes attachés les services d’un pur produit toulousain, un artiste multicasquettes, Alexis Facca.

Le premier dossier qu’Aparté a décidé d’aborder est en lien direct avec la commémoration de l’explosion AZF. Dix ans de reconstruction dans la douleur, dans la peine et dans un bourbier juridique interminable. A présent, l’aventure recommence sur les Internets, nous sommes ravis de cette nouvelle réalité. Il est donc temps de soigner l’héritage qui nous a été légué dans le sillon d’une initiative un peu folle.

Et puis, vous aviez déjà vu beaucoup d’URL avec un « é » vous ?

Article rédigé par La rédaction Aparté.com

(A)parté pas si vite !

Aux Jardins Synthétiques : écrans, techno sombre, et le « demi-Dieu » Vatican Shadow

Cela fait maintenant 5 ans que le festival des Jardins Synthétiques investit le musée Saint Raymond …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *